Covid : les chiffres en Inde

TAUSEEF MUSTAFA AFP

Dans sa Lettre vendredi 30 avril, la médiatrice des antennes, Emmanuelle Daviet revenait sur le traitement des chiffres de contaminations au Covid-19 en Inde :

Plus de 150 millions de cas de Covid-19 ont été recensés dans le monde – selon un comptage de l’AFP à partir de bilans officiels vendredi – l’Inde et le Brésil se trouvant aujourd’hui en première ligne dans l’épidémie.  
En Inde, 2,5 millions de cas ont été détectés ces sept derniers jours. Les hôpitaux sont submergés. Ils manquent de lits, de médicaments et d’oxygène. Ces dernières 24 heures, 385 000 nouvelles contaminations ont été déclarées et près de 3 500 décès enregistrés. L’aide internationale commence à arriver dans ce pays d’1,3 milliard d’habitants. Plus de 40 pays se sont engagés à lui envoyer une aide médicale vitale et des approvisionnements ces prochains jours.  

A propos de la situation alarmante en Inde, décrite sur les antennes, des auditeurs nous alertent : ces informations sont exactes mais leur analyse et leur mise en perspective chiffrées telles qu’elles sont données dans les journaux génèrent des inexactitudes et pourraient gagner en rigueur afin de ne pas fausser la perception de la réalité : 

« Dans son journal votre journaliste a ajouté à l’issue d’un reportage sur le variant indien que l’Inde s’enfonçait dans la crise et avait battu le record mondial de contaminations avec 315 000 nouveaux cas en 24 heures. Je suis très inquiet des effets délétères sur l’état de l’opinion de ce genre d’information inexacte et éminemment anxiogène.  Ce « record du monde » est factuellement correct mais n’a aucun sens. Il participe d’une difficulté évidente de beaucoup de journalistes à manier les chiffres, et particulièrement à les mettre en perspective. En effet, l’Inde compte plus de 1,3 milliard d’habitants. Rapporté à la population, les 315 000 cas représentent tout sauf un record du monde (ce taux est moins de la moitié de celui observé en France). Or le chiffre en valeur absolue n’a aucun intérêt. On pourrait sinon annoncer tous les jours que l’Inde ou la Chine ont battu des records du monde, sinistres ou réjouissants. » 

« A plusieurs reprises aussi bien dans le 5/7 que dans d’autres émissions, j’ai entendu des propos catastrophiques sur la situation épidémique en Inde (pays « ravagé », épidémie « hors de contrôle »…) pour évoquer une situation dramatique d’environ 350 000 cas journaliers. Cependant, si on rapporte ce chiffre à la population globale de l’Inde (1,3 milliards d’hab.), le chiffre est à relativiser puisque rapporté à la dimension de notre pays (pays 20 fois moins peuplé) cela représente 17 500 contaminations par jour !!! Autrement dit, avec plus de 30 000 nouveaux cas par jour, la situation en France est en moyenne deux fois plus catastrophique qu’en Inde ! Compte tenu de l’état du système de santé en Inde, je comprends très bien que l’on s’inquiète très fortement, mais il ne faut pas le faire sur la base des chiffres bruts (ou alors très très sous-estimés). »  

« Marre d’entendre depuis deux jours les journalistes qualifier de « terrible catastrophe » les chiffres de contamination en Inde : 350 000 contaminations par jour dans un pays de 1 milliard 300 millions d’habitants (Inde) c’est deux fois moins que 30 000 dans un pays de 67 millions d’habitants (France). Un peu d’esprit critique et d’arithmétique s’il vous plaît. »

D’autres messages publiés sur le sujet :

Je viens d’écouter les infos le 1er mai et il a été annoncé que l’Inde venait d’enregistrer 400 000 contaminations au Covid, et que jamais aucun pays n’avait atteint ce chiffre ! C’est vrai mais quelle est cette manière de présenter une info ?  Combien de pays dans le monde ont 1 300 000 000 d’habitants ? A l’échelle de la France, cela fait 21 000 contaminations… Or nous en sommes à plus de 30 000 par jour ! Bien au-dessus de ce qui se passe en Inde ! S’il vous plaît, essayez de mettre l’info dans son contexte et de ne pas balancer des chiffres comme ça ! Ça n’a aucun sens… Et ce n’est plus de l’info mais de l’intox.  Merci de l’attention que vous porterez à cette petite remarque. 

Lorsque vous diffusez des données chiffrées sur la pandémie, pourriez-vous rapporter les nombres de contaminations journalières ou le nombre de morts à la population du pays ? L’Inde est un pays qui compte 1,3 milliard d’habitants. Pour un niveau de circulation du virus équivalent à celui de la France, il est bien « normal » que le nombre de nouveaux cas quotidiens soit considérablement plus élevé que ce qu’il est en France. Les journalistes doivent savoir interpréter les chiffres au-delà des données brutes. 

Auditeur fidèle et assidu, je m’étonne (depuis quelques semaines) que la Rédaction de France Inter livre une information partielle (et partiale ?) sur les statistiques mondiales du COVID 19. En effet, et surtout depuis l’explosion sinistre de l’épidémie en Inde, il n’est fait mention que des chiffres bruts (certes tragiques) sans jamais mettre en perspective ces chiffres ramenés à la taille du territoire et de sa population. En faisant ainsi, on s’aperçoit que la France affiche, en % de sa population, un bilan catastrophique au regard du Brésil et de l’Inde : Au 30 avril : France + de 9% de la population infectée sur 66 M d’habitants / Brésil – de 3% sur 220 M / Inde – de 2% sur 1300 M. Je considère qu’il est indécent de ne jamais faire mention de ce rapport, et de ne s’attacher qu’aux chiffres bruts (encore une fois, évidemment terribles). 

Je ne suis pas adepte des théories du complot mais les informations des médias sont parfois très approximatives… Vous dramatisez la situation en Inde avec des « records » de contamination… 400 000 cas aujourd’hui… Mais ils sont 1,3 milliards soient 20 fois plus que les Français. 400 000 cas chez eux c’est équivalent à 20 000 cas chez nous ! Vous dites l’épidémie est hors de contrôle en Inde… Que faut-il dire pour la France ? Cela fait 3 mois qu’on est au-dessus des 20 000 cas par jour ! Peut-être que la progression est spectaculaire en Inde, peut-être qu’elle se concentre dans quelques endroits ? Mais je n’ai pas entendu ces précisions alors que je vous écoute régulièrement… Il faut absolument que vous mettiez les chiffres en perspective ! Sur ce cas-là on peut facilement vous accusez d’exagérer… Dans quel but ? Difficultés avec les mathématiques, recherche du sensationnel, du record ? Faire peur aux gens pour qu’ils continuent de respecter les gestes barrières ?

Je tiens à réagir rapidement. Je ne veux pas croire que mon message précédent d’il y a un ou deux jours soit la cause du changement si rapide sur les informations de France Inter. Mais je tiens quand même à vous remercier et par de là les journalistes du journal de 19 h de ce soir ; Enfin une information relativisée et expliquant les choses. Il est bien mieux d’expliquer pourquoi les chiffres sont « si faibles » en Inde et malgré tout que la situation est catastrophique même si cela prend un peu plus de temps d’antenne que de donner des chiffres sans explication. Merci encore aux journalistes d’avoir rectifié leur façon de présenter la pandémie en INDE. Et merci à vous bien sûr d’avoir transmis mon « irritation ».

Des proches d'une personne décédée du Covid lui adressent une dernière prière, en combinaison de protection
A lire : En Inde, le nombre de contaminations « peut-être deux ou trois fois » supérieur aux chiffres officiels

Merci pour cette réponse concernant l’Inde dans votre Lettre du vendredi. Il faut que les journalistes prennent des cours de statistiques. Ça éviterait ce genre de discours incongru.

Vendredi 30 avril, 17h51, je reçois la lettre de la médiatrice de France Inter. Au menu : 1. Coronavirus : les chiffres en Inde.

Le point N° 1 me réjouit car j’avais posté un message en boucle sur le sujet. Je suis aussi content de constater que mon message n’a pas été retenu parmi la sélection, ça veut simplement dire que nous avons dû être nombreux à réagir sur cette question. Pour le plaisir et l’égo je le recolle ici : « Comment ça un bilan 10 fois pire en Inde ? Mais vous savez compter ? Ils sont 20 fois plus nombreux que nous donc leur bilan est plutôt 2 fois meilleur que le nôtre !! Marre de cette façon d’informer à longueur de journée en faisant croire que l’on peut comparer, la France, l’Inde, le Brésil…sans tenir compte des valeurs relatives. C’est honteux !!! Mais allez voir aussi les autres messages envoyés à la médiatrice, c’est édifiant. L’analyse de la médiatrice est exacte : « A propos de la situation alarmante en Inde, décrite sur les antennes, des auditeurs nous alertent : ces informations sont exactes mais leur analyse et leur mise en perspective chiffrées telles qu’elles sont données dans les journaux génèrent des inexactitudes et pourraient gagner en rigueur afin de ne pas fausser la perception de la réalité : … »

Ainsi nous pourrions penser que les journalistes vont rectifier le tir au plus tôt. Donc vite vite j’allume la radio, vous savez celle posée sur le frigo. Il est 19h00 et sûrement le cas de l’Inde est encore à la mode en cette fin de semaine. Pas manqué. La journaliste commence par annoncer que 3500 décès quotidien « c’est énorme mais finalement peu pour un pays qui compte 1,3 milliards d’habitants. » là je suis d’accord. La journaliste poursuit : « C’est 3 fois moins que le taux de décès en France pendant le pic de la première vague… » Ah? Déjà on ne va plus être d’accord. Il me semble que les mauvais jours la France est monté à près de 1000 morts/jour, fois 20 ça donne 20000 à comparer avec les 3500 pour l’Inde, on est plus sur 6 fois moins là non ? Mais très rapidement le reportage tourne à la mise en cause de la véracité des données indiennes, sur leur façon de compter les morts, d’identifier ceux qui sont réellement morts du Covid, alors qu’en France gnagnagna tous les morts du Covid ont fait l’objet d’un test et sont bien certifiés « mort du Covid19 ». Ah bon, vous êtes certains de ce que vous annoncez ?

Alors comment expliquez-vous que l’année 2020 a vu une augmentation de 40000 morts par rapport à 2019, 40000 dont 70000 seraient morts du Covid?

Les chiffres estampillés made in France sont plus fiables que ceux de ces pauvres indiens sous-développés?

Et la chronique se termine sans jamais évoquer la prudence et la nécessité de tout multiplier ou diviser d’un facteur 20 quand on prétend comparer les 67 millions de Français aux 1 320 millions d’Indiens.

311 morts du covid en France ces dernières 24 heures. Si l’on multiplie par 20 on obtiendrait 6.2OO morts. En Inde, il y a 20,5 fois plus d’habitants qu’en France et vous nous bassinez avec ce variant indien qui tue 3.000 personnes par jour ! L’Inde est donc plus sûre que la France et vous dites tous les jours le contraire (comme tous les journalistes sur tous les médias d’ailleurs). Le problème des journalistes est qu’ils sont des littéraires et ne savent pas compter et c’est dommage.

Si je compte bien, l’Inde a à peu près 20 fois plus d’habitants que la France. La France compte, hélas et à ce jour, à peu près 300 morts du covid par jour. A situation Identique, l’Inde en compterait 6000 par jour ; ils en comptent aujourd’hui 3000. Vos journalistes nous rabâchent de la gravité de la situation de l’inde alors qu’ils font de toute évidence mieux que nous.  Ne sait-on pas faire une règle de trois à Radio France ou bien l’information serait-elle dictée par des intérêts qui se moquent des faits ; et aussi des Français. Je ne suis pas complotiste mais je ne vous comprends pas. 

Aujourd’hui encore un « record » battu en Inde, je pensais que le mot record était associé à une épreuve sportive et non à un nombre de décès, c’est insupportable de la part de journalistes censés maitriser les mots de notre chère langue française.  Pourquoi ne parler que de chiffres qui finalement sont totalement erronés, faux, hors de leur contexte réel, je m’explique et développe les données exactes de ce jour 02 Mai 2021 : 200 000 décès en Inde du a LA Covid-19 pour une population de 1,3 milliard d’individus ! excusez du peu ! contre : 104 000 décès du a LA Covid-19 pour 66 millions d’individus en France !!!! Oups… N’avez-vous l’impression de raconter que des âneries alors bien sûr en nombre brut, l’Inde franchit un cap insupportable mais en %, rapport Nb décès/Nb d’Individus Indiens, est très nettement inférieur, voire très très inférieur à celui Français, bien sûr, cela permet ainsi de masquer la réalité, de berner (une fois de plus) les Français et ainsi de marquer votre situation de bouffon du roi (celui-ci ou un autre), mais pourquoi me suis je dis tant d’ineptie, de mensonges ? bah nous sommes au mois de Mai, le mois des ponts, les vacances d’été approchent donc, il faut faire rentrer de la TVA et cela « quoi qu’il en coute », car il est bien évident qu’une autre vague, plus grave cette fois encore ne tardera pas à décimer encore et encore de pauvres gens qui auront eu le malheur de croire en les boniments politique de quelques bords que ce soit. La campagne électorale pointe déjà son nez purulant,  bien plus importante que la santé de celles et ceux qui croient encore en cette démocratie qui s’effondre, s’émiette, s’étiole et vous, journalistes, de bêler à l’unissons de vos maîtres et de faire là on l’on vous dira de faire, de dire ce que l’on vous dira de dire, pour finir, chaque jour les journalistes de France Inter s’entrainent à cet exercice, celui de parler de ce qu’ils ne maitrisent absolument pas, nous avons besoin d’informations, pas d’interprétation ni de déformation de…..l’information.  

J’écoute avec beaucoup d’attention votre émission du samedi 1er mai sur l’analyse de la situation sanitaire actuelle en Inde. En début d’émission, votre intervenant Nicolas Gravel a donné cette information capitale : en janvier on avait estimé qu’environ les deux-tiers de la population indienne avait été en contact avec le virus SarsCov2, par une étude sérologique sérieuse. Et donc qu’une large part de la population avait vraisemblablement développé une immunité pour les souches antérieures du virus. La situation sanitaire n’a jamais été aussi déplorable en Inde dans les derniers mois alors que visiblement la circulation virale fut très intense. L’émission se focalise sur l’aspect politique de la gestion de cette deuxième vague. Mais en toute logique, si le virus a très largement circulé en 2020, si une grande partie de la population a développé une forme d’immunité, et si à l’heure actuelle la situation est si désastreuse, on peut faire l’hypothèse que l’incurie gouvernementale n’est pas la seule responsable. Deux hypothèses vraisemblables seraient : 1) L’immunité acquise est inopérante face au variant (et donc cela aurait de multiples conséquences sur la politique vaccinale mondiale entre autres). 2) Le variant indien n’est pas forcément plus contagieux, mais surtout vraisemblablement plus létal. Il me semble qu’un approfondissement dans cette direction serait un éclairage nécessaire, j’aimerais avoir des éléments qui permettraient d’en savoir plus sur ces questions en forme d’hypothèse. Je vous remercie pour l’attention que vous accorderez à ma demande. 

Les journalistes insistent sur les 3000 morts de la pandémie en Inde, après avoir parlé du « milliard d’Indiens » – en fait, +. Autre info du jour : 300 en France. Les chiffres indiens sont aléatoires ? Rien n’est dit à ce propos. Calcul : le taux de morts en France est le double…

Lire les messages publiés dans la Lettre#17