Coupe du monde au Qatar : bravo à toutes les équipes !

JEWEL SAMAD AFP

Belle finale de Coupe du monde, mouvementée et « vibrante », et courageuse équipe de France de football ! Malgré la déception et la tristesse des supporters de notre équipe nationale, dont je fais partie quoique le football ne soit pas mon sport préféré, je trouve que sur l’ensemble du match l’équipe d’Argentine a été meilleure. Rendez-vous dans quatre ans !

Un grand merci à Nathalie Iannetta et un grand Bravo pour sa gestion de l’actualité football pendant toute cette coupe du monde. Tout en sobriété, intelligence, clairvoyance. Toutes ses interventions étaient justes, ce lundi matin encore en réponse à Alexandra Bensaid sur les Français donneurs de leçons. Merci, merci ..

Bravo 1000 fois à l’équipe Nathalie Iannetta, Xavier Monferran et Nicolas Peronnet, j’ai 63 ans je suis le foot avec passion depuis la Coupe du monde de Pelé en 1970 et j’en ai vu passer … franchement vous êtes au top. C’est simple j’éteins la télé et je mets vos commentaires, vous faites un trio extraordinaire Mille bravos et mille merci d’égayer nos journées et de donner autant de vie aux matches. On en a bien besoin par les temps qui courent Continuez le plus longtemps possible comme cela.

N’oublions pas que la France a joué cette Coupe avec une équipe « bis » et que les habitudes, les réflexes avec ces nouveaux jeunes joueurs étaient peut-être moins évidents. Ils ont fait un mondial incroyable. Ne boudons pas notre plaisir malgré la défaite !

Même si j’ai soutenu la France à 200% dans cette finale, je suis satisfait que l’Argentine ait gagné. Cette bouffée de bonheur pour le peuple argentin qui est dans de grandes difficultés sociales, économiques…. Je ne leur en veux pas.

Ce dimanche après-midi, étant en voiture pendant la finale de la Coupe du monde de foot, j’ai adoré votre émission. Comme, vous les tirs au but : je supporte mal ! Mais comme j’ai été contente de vivre cette finale en écoutant votre émission : bravo à vous pour ce moment de radio, vous et vos invités m’ont fait vibrer et l’équipe de France de foot aussi ! Merci

Merci pour la qualité de votre émission en général.
Je ne suis pas fidèle tous les jours sur vos ondes mais à chaque fois après votre écoute, je sors grandi plus riche et ce vendredi vos invités Nathalie Iannetta, François da Rocha Carneiro Historien du sport, vice-président de l’APHG (Association des Professeurs d’Histoire-Géographie) et Ali Moucer Directeur technique régional Ile-de-France de la FFF ont confirmé ce constat.
J’ai essayé d’être très attentif aux propos sur le sujet du foot car il me parle énormément et j’aurai deux remarques à formuler.
A propos de la réussite du « système » français en matière de foot, il me semble que le fait que la France soit une République Laïque y est pour beaucoup. Gamin, en jouant facilement dans une cour d’immeuble, sur un parvis d’église, au milieu d’un verger…en pente (aucune importance on change de côté à la mi-temps !!), en jouant facilement avec tous les gamins du village, et poursuivre dans le cadre du sport scolaire – mes plus belles années comme footeux ! Le foot est avant tout par cette facilité un sport populaire. En jouant, sans le savoir, on célébrait la Liberté, l’Égalité et la Fraternité . Facile à mettre en œuvre, outil de développement de la jeunesse, support insoupçonné de culture générale ( avec le foot, incollable sur la géographie des villes et régions françaises, les pays du monde entier !!!) je ne me rendais pas compte de ce puissant levier d’appartenance à un peuple au final. …..de coupe du monde !!!
Le foot est donc populaire qui valorise les devises de la République Laïque mais le foot suit ses évolutions et il ne me semble pas avoir entendu parler du « football moderne » qui me paraît avoir été un tournant de ce jeu avec le développement de la gestion des clubs, les excès financiers, le marketing et la confiscation du spectacle par des médias. Ce virage m’a marqué car je pense il a tourné le dos aux valeurs simples, fraiches, insouciantes de notre République. J’ai 63 ans, j’ai le souvenir du poste de TV noir et blanc chez le voisin pour les premières clameurs du public anglais en 66, la fraternité d’un curé de campagne (qui avait tout compris sur la religion !) lors de l’invitation du partage de la retransmission de la finale en 70 avec les copains du village, le retour d’une balade de montagne pour la finale de 74…….. et tous ces souvenirs qui ont nourri ma vie se heurtent bien sûr présentement au boycott de la compétition.
Inconsciemment, je crois que c’est l’esprit de destruction de cet idéal républicain incarné notamment par les valeurs de notre École pour cette jeunesse en plein essor, vive, douée, insouciante, qui pousse à ne pas regarder mais consciemment la participation à revivre avec les nouvelles générations des grands moments collectifs de partage d’histoire commune prend avec l’amour du Jeu le dessus et on espère toujours le meilleur.
Merci Guillaume Erner et toute votre équipe pour la qualité de vos émissions et bonne continuation pour le service public.