Accords d’Evian, 60 ans de non-dits

21/03/2022 10:38 France Inter

Mon père a fait la guerre d’Algérie. Il en parle toujours. C'est une hantise pour lui, il avait 20 ans et a perdu tous ses copains du même âge. Il était très traumatisé lors qu'il est revenu de la guerre. Je suis née en juillet 1960 ma sœur 1958. Ma mère, comme il y avait des pubs pour partir au Canada a décidé de partir pour que mon père oublie la guerre. Il n'a pas oublié mais cela a fait de nous des exilées car lorsqu'on est revenues en France, ma sœur et moi étions des étrangères. En 1968, nous étions dans des bidonvilles en attente de logement et acceptées dans les écoles françaises comme des étrangères.
Je porte pour tout cela le poids de la guerre d'Algérie.

Partager sur...