Article du 24/03/21 formation accélérée pour des renforts en réa APHP

24/03/2021 12:59 Radio France

Bonjour

Suite à votre article, je tiens à préciser qu’il existe des professionnels compétents et polyvalents dont on utilise actuellement les étudiants en renfort dans les réanimations : les infirmiers anesthésistes.

Contrairement à l’acronyme, ce sont des infirmiers formés à l’anesthésie soit, mais aussi à la réanimation, les urgences et le smur ainsi qu’à la gestion de la douleur.
Ils possèdent un grade Master 2, avec une formation de près de 3500h.

Ils sont les oubliés des instances ... ceux ci ont monté en 24h des réa bis dès la première vague, dans des salles de réveil notamment afin de pallier au manque de place.

Les discussions sont en cours actuellement au sénat afin de leur reconnaître la pratique avancée grâce à leur autonomie et leur expertise. Ce que le gouvernement a contré d’ailleurs le 18/03 après une interruption de séance ...

Peut être pourriez vous faire un reportage sur le sujet ? Je pense que c’est d’actualité et mettre une profession déjà experte mais « oubliée » en valeur serait intéressant.

En effet, pourquoi ne pas utiliser et former grâce à une formation déjà existante et compétente depuis plus de 50 ans dans différents domaines ?
IPA urgences prochainement ... infirmiers spécialisés en réanimation ... pourquoi ?
Que cherche le gouvernement ?

Les infirmiers anesthesistes (IADE) sont loin de n’être que des techniciens. Leur autonomie serait elle dérangeante ?

Dans le privé principalement en effet, ceux ci endorment, gèrent l’anesthésie seuls.
Un syndicat de médecins anesthésistes à d’ailleurs demandé la non reconnaît en pratique avancée. Auraient ils peur de perdre leurs honoraires supplémentaires ?

De nombreuses questions se posent.

Merci à vous