Bouteille à la mer

17/03/2021 15:17 France Inter

Bonsoir,
C'est une première pour ma part, et je vous remercie d'avance de votre lecture, en espérant susciter un peu d'intérêt. Suite à l'écoute de France inter aujourd'hui (16/03/21 vers 13h20) j'ai eu le besoin de vous écrire. Lorsque j'ai allumé la radio, le sujet traitait des conditions de travail et de la pénibilité de certains métiers, notamment des agents de surface/De nettoyage, qui voient aujourd'hui les projecteurs se tourner vers eux en ces temps de pandémie, où la course à la propreté est de rigueur. Il était aussi question de la rémunération de ces fonctions, avec l'idée sous jacente de la décence...logique. ainsi que de la satisfaction à exercer ces métiers, qui pourrait être effective à certaines conditions (évidemment bien loin de la réalité de terrain!)
Et bien, moi je suis éducatrice spécialisée...
Et toutes ces questions ,ces réflexions je les trouvent largement transposables à la situation des travailleurs sociaux, .
Pourquoi ce parallèle, simplement parce que les projecteurs n'ont pas vocation à se tourner vers nous, alors même que pour beaucoup nous relevons du secteur médico social...ni médical ni social, complètement bancal.
Pourquoi ce parallèle parce que la reconnaissance ou la satisfaction d'exercer ce métier est aujourd'hui complexe à trouver, retrouver, garder...
Pourquoi ce parallèle parce qu'en termes de rémunération nous sommes laissé pour compte, pas assez utile au même titre que les agents de surface.
Je n'ai pas l'illusion de changer les choses mais peut être que les médias pourraient venir requestionner certains faits, en n'abordant pas systématiquement le métier d'Educateur spécialisé, mais aussi de moniteur éducateur (pour des salaires moindres ils occupent les mêmes postes), également les AMP sous l'unique prisme des manquements de l'ASE, ou d'un métier à la limite de la profession de foi, voué corps et âme à son prochain.
Je ne sais pas si ce sujet, vaste sujet serait envisageable, mais il est tard, et j'ai un élan de "croyances "...
Peut être que mes fautes vous auront fait sourire, ma naïveté, la simplicité des idées que j'avance...Si jamais, je vous remercie encore de votre lecture, et se sera déjà ça de pris!!
Je vous souhaite une bonne journée, bon courage !