Ecoles à l’arrêt

07/04/2021 14:50 France Culture

Madame, ou Monsieur, L'école à la maison est abordée depuis deux jours sous l'angle de la difficulté de connections. Cela est indiscutable. Mais rien n'est mentionné du fait que nombre d'enseignants du secondaire ont indiqué qu'il n'y aurait pas de cours à distance, sauf "prolongement du confinement" (sic). Ils se bornent à adresser des devoirs et/ou, parfois, des supports de cours, laissant les élèves livrés à eux-mêmes. Le résultat n'a pas besoin d'être souligné tant il est évident : l'éducation nationale laisse délibérément se creuser les inégalités entre les écoliers motivés et ceux non motivés, les écoliers bénéficiant d'un entourage familial capable d'aider et ceux qui en sont dépourvus. Il y a une forme de "scandale" en la matière, mais cet aspect est passé sous silence. Il ne s'agit pas de stigmatiser quiconque, ni de laisser s'exprimer les furieux en tous genre qui occupent les ondes depuis un an, mais de s'essayer à un peu d'objectivité et de nuance. A ceci près que, comme le relevait il y a peu Peter Sloterdijk, la victime collatérale de notre époque est la nuance... y compris dans les milieux académiques.