ehpad, vaccin et libertéee

16/03/2021 14:08 France Inter

Bonjour
A l’occasion de l’émission le téléphone sonne consacré au protocole sanitaire appliqué en ehpad on aurait aimé savoir ce que pense Madame Bourguignon du spot tv du ministère de la santé mettant en scène une grand-mère qui a la chance, semble-t-il, d'être chez elle, mais cela s'appliquerait aussi aux grands-mères (ou arrières) en ehpad qui regardent la tv, cette grand-mère rêvant lors de l'injection. Rêve ou l'on voit ses petits enfants non masqués se jeter dans ses bras et l'embrasser, elle n'étant pas masquée non plus. (Musique ad hoc en fond sonore) Spot loué, le même jour ,au journal de 13 h sur France Inter.
De mon point de vue, ce spot use du chantage affectif, est dangereux (vacciné fini les gestes barrières) et manipule les personnes âgées, donnant une information déformée au mépris du consentement éclairé. Bien sur pour se dédouaner, notre ministère, en fin de clip inscrit une petite phrase « pour l’instant même vaccinés respectons les gestes barrière ». A votre avis qui va lire cette phrase ? Que vont retenir les gens ? Manipulation ?
Accessoirement l'argent utilisé pour le réaliser, et le diffuser, serait mieux employé pour contribuer à l'amélioration des conditions de travail en ehpad.
Outre le problème psychologique de la privation de visites, la mise en" quartier de haute sécurité" empêchant les visites a contribué à la dénutrition de ces personnes. (cf qualité moyenne du plateau repas en ehpad et temps disponible des "soignants" pour l'aide à l'alimentation ) . Les familles sont souvent un complément des équipes soignantes dans ce domaine apportant ce que leur parent aime et prenant le temps nécessaire pour l'alimenter. A cet âge nutrition = soin vital.
Un parent, si besoin formé aux respect des règles d’hygiène, éventuellement encadré les premières fois, respectant la distanciation ,portant le masque, ne semble pas beaucoup plus dangereux qu'un soignant surmené , pressé, et souvent non vacciné et non testé covid .
Enfin le terme appartement utilisé à plusieurs reprises par Madame Bourguignon pour décrire le lieu de vie en ehpad me parait relever, pour le coup, du rêve.
Bien cordialement.