Epidemie

14/12/2020 14:01 France Inter

A Mrs A. De caunes et Grand corps malade
Ce petit mot pour vous dire mon admiration pour votre défense des Arts et Lettres durement touchés par les mesures sanitaires actuelles.
Heureusement la parole est donnée à quelques courageuses personnalités hélas trop peu nombreuses qui représentent ceux qui comme moi-même peuvent se passer de toute nourriture terrestre mais en aucune façon de vos paroles pleines de bon sens.
Il est bien dommage qu’en face de votre riche expérience personnelle pleine de raison, se dresse une armée de scientifiques, de politiques et de fonctionnaires totalement irresponsables, dépourvus de tout réel savoir , de toute expérience et pour tout dire ignorant toute compassion pour votre si précieuse corporation.
Heureusement, je le répète, vous êtes là, oubliant vos propres intérêts, pour vous soucier de l’avenir des autres soit de dizaines de milliers (au bas mots) de personnes inutiles au monde de la culture et qui ne sauraient vivre sans les aliments que leur délivre une armée de livreurs, de commerçants, d’ouvriers, de partenaires se prétendant sociaux, de soignants et surtout d’une horde de vieux, tous inutiles à la société, qu’il suffirait d’abandonner à leur sort pour arrêter définitivement cette épidémie.