A l’assemblée Nationale

04/01/2022 14:40 France Info

On y apprend ce matin que, si l'Assemblée nationale a refusé de discuter en un seul bloc, et plus avant dans la nuit, le projet pass vaccinal du pouvoir (projet auquel je suis personnellement favorable), cela résulterait, sic, d'un "coup de force" de l'opposition, qui aurait "profité" de sa présence majoritaire dans l'Hémicycle. Effarante conception de la simple, très normale et habituelle démocratie parlementaire, qui d'ailleurs a déjà connu bien des fois si banale situation. Simplement, l'heure normale de clôture de l'Assemblée était à minuit, mais le ministre Oliver Véran avait demandé son accord pour prolonger les débats au-delà. Très bien, on vote, et c'est le non qui l'emporte, point barre. Tout ça parce que, entre amateurisme et désinvolture, les députés de la majorité n'étaient même pas assez présents en nombre pour débattre de ce texte capital pour le président et son gouvernement, qu'ils sont sensés soutenir ! Où est alors le "coup de force", et la traîtresse prise de "profit" de la situation par l'opposition ? Le plus drôle étant, si on peut dire, que c'est maintenant le pouvoir qui accuse l'opposition... d'irresponsabilité !!!