L’école

06/05/2022 10:34 France Inter

"L’accord à gauche devrait aboutir, dite-vous." Ne pourriez éviter ce genre de faute surtout dans un titre en employant un correcteur automatique pour signaler les erreurs possibles ? C'est de plus en plus souvent que les erreurs orthographiques et de langage se produisent sur votre site.
La pédagogie actuelle de l’enseignement du français est défectueuse. La solution n’est pas de ne plus enseigner l’accord des participes passés même les plus simples en les mettant au masculin car le sens est alors complètement évacué. Une contradiction quand on féminise les noms de métier ! Entendre un responsable politique dire « des précautions sont pris » plutôt que « des précautions sont prises » et « les précautions qui ont été pris » plutôt que « les précautions qui ont été prises » est un non-sens. Le verbe des temps composés avec un auxiliaire est l’équivalent d’un adjectif qui se rapporte au nom ou au pronom. L’accorder en genre et en nombre devient évident en montrant le rôle fonctionnel des groupes de mots dans la phrase. Inutile de s'embarrasser de règles mécaniques non complètement maitrisées. La féminisation des noms de métier donne cette amusante ambiguïté : un médecin devient une médecine ! Certains disent ‘la médecin’ ! Illogisme.
La pédagogie actuelle, basée sur un apprentissage mécanique avec des batteries d'exercices hors d'un contexte littéraire, revient à enseigner la faute et provoque des confusions. N’affaiblissons pas les esprits par la loi du moindre effort de mémorisation. Apprenons intelligemment, les jeunes esprits aiment l’effort. Mémoriser est source de plaisir ! La lecture de bons textes est une imprégnation. Mentalement ou à haute voix avec simplicité, elle permet de contrôler la bonne compréhension.
Apprendre à parler correctement dès la Maternelle est une acquisition naturelle. L’apprentissage d’une langue, c’est d’abord l’oral. Le français est une langue vivante et non une langue morte ! Angliciser la grammaire, non ! Incompatible avec l’origine latine de notre langue. L’usage d’expressions anglaises est un échange. La langue anglaise utilise nombre de mots français. Relire Henriette Walter ‘Honni soit qui mal y pense’.
L’échec scolaire vient avant tout du carcan administratif par année d’âge et d’un enseignement unilatéral s’adressant de la même façon à l’enfant né en janvier qu’à celui né en décembre dont les acquis sont décalés. Méconnaître cette évidence, c’est faire gravir à certains une marche trop haute : casse-cou assuré et fabrication d'une dyslexie d'apprentissage.
Dès la Maternelle, il faut progresser par niveaux en français, mathématiques et langues. Rendre l’enseignement vertical jusqu’à la Terminale. Exit les classes d’âge, bienvenue au Maître référent. Cette idée n’est pas neuve, elle a déjà été expérimentée au collège par Louis Legrand dans les années 80 dans le cadre actuel, inadapté, la vouant à l’abandon.
Lire, écrire et mémoriser est un plaisir pour chacun. L’enfant pouvant progresser à son rythme s’épanouira car il ne sera pas de facto mis en échec mais assisté et conscient de l’effort qu’il peut accomplir. L’intégration des immigrés posera moins de problèmes aux enseignants. Le dédoublement dans les milieux défavorisés sera inutile. Rien ne freinera plus les élèves précoces ennuyés de s’entendre enseigner du déjà su.
Une réforme structurelle de l'école s'impose.
Merci de transmettre ces remarques aux citoyens.