Liaisons quand on y tient !

25/05/2021 13:48 France Inter

Bonjour Madame la Médiatrice et très estimées membres de l'équipe d'icelle,
Je reviens vous parler des liaisons, comme je l'ai déjà fait à plusieurs reprises, et toujours pour m'insurger contre la manie d'en faire et non pas pour le contraire ! Mon retour épistolaire tient au fait que j'ai cru m’évanouir quand j'ai lu le message suivant d'une de vos interlocutrices :
"J’aimerais avoir l’avis de votre invité sur cette nouvelle « mode » qui est de ne plus faire les liaisons (...) on a désormais l’impression que plus personne n’ose faire les liaisons (peut-être de crainte de faire une erreur), y compris les journalistes de France Inter ! Et cela concerne tous les mots désormais."
Je n'ai plus hésité à vous écrire une nouvelle fois pour dénoncer cette "nouvelle mode", en effet, qui consiste à faire des liaisons à chaque mot ou presque, comme si la langue n'était qu'une dictée de certificat d'étude prononcée par un bon instituteur soucieux d'épargner le plus nombre possible de fautes d'orthographe (et notamment d'accords) à ses chers élèves ! Mais enfin ! La langue est d'abord inscrite dans l'oralité : dans la langue française, une langue qui ne prononce pas toutes les lettres de la forme écrite d'un mot, contrairement, par exemple,à l'allemand, l'orthographe d'un mot comme "depuis" ou "chez" ne doit pas l'emporter sur la prononciation de ce même mot. Ainsi, les portes (en phonétique [port]) qu'on a ouvertes [ouvert] n'ont pas à devenir les otages d'une dictée de CM2 et doivent donc se prononcer sans cet inutile "Z" entre [port] et [ouvert], c'est à dire se prononcer comme il convient de le faire en "français oral" et non pas comme dans une dictée de CM2 - ou à la suite d'un incursion fâcheuse et par erreur sur l'antenne de Radio Courtoisie... Il convient donc de bannir les "journées porteuZouvertes", les rendez-vous "chezZHélène" (jamais de liaison avec un nom propre !), les "depuiszhi-er" depuisZaujourd'hui" "depuisZun an, Zun mois, Zune semaine" dont on nous assomme sur les antennes EN CROYANT BIEN FAIRE et pour faire plaisir à quelques grincheux qui vous écrivent parce qu'ils ne (re)connaissent pas, semble-t-il, la différence entre orthographe et prononciation... Idem avec le présentatif "c'est" : jamais de liaison, normalement, avec un nom propre : C'est / Hélène qui m'a rendu visite et non pas "c'estThélène, TYves Calvi, TAndré Manoukian"... Je vous avais envoyé un document tiré du "Français langue étrangère" qui donnait assez clairement les règles de prononciation du français en matière de liaisons. Entre ces liaisons, qui me donneraient pour un peu "les larmesZauxZyeuxZen y repensantTavec des motsZextrèmementTamerszet pourtantTinutiles", et les o (ô) prononcés de plus en plus ouverts, selon les canons de la nouvelle mode médiatique... et par les meilleurs, il ne nous reste plus qu'à radoter en vous inondant de nos suppliques et remarques contradictoires, parmi lesquelles je ne doute cependant pas que vous saurez reconnaître celles qui sont les bonnes ! Toujours très cordialement à vous.