quelques tics de langage

07/04/2021 12:30 Radio France

Bonjour Madame,

Je souhaiterais que les journalistes, les animateurs et les animatrices évitent certaines formulations. Ma demande concerne tout particulièrement quelques tics de langage.
Les questions aux invités commencent très souvent par "c'est quoi" plutôt que par "qu'est-ce que ", "quel est" , "quelle est", "que sont". En tant qu'enseignant, je constate que de nombreux élèves ne savent pas distinguer les niveaux de langue, et commencent à rédiger les problématiques de leurs devoirs de la même façon.

Je remarque aussi que les mêmes animateurs et journalistes utilisent souvent la locution "pas que" , au lieu de "pas seulement".

Je m'en tiens à ces deux constats. Je ne souhaite pas que les journalistes, animateurs et animatrices de Radio-France perdent leur spontanéité. C'est le principe même de l'interview. Je distingue la différence entre les questions initiales, qui sont préparées et celles qui s'imposent ensuite en fonction du contenu des premières réponses de l'invité. Mais les professionnels du journalisme ne pourraient-ils pas veiller à maintenir un niveau de langue conforme aux attentes de la majorité des auditeurs ?

Je vous remercie vivement de bien vouloir transmettre le contenu de ce message aux journalistes, animateurs et animatrices des stations de Radio-France dont j'écoute les émissions tous les jours avec grand plaisir.

Bien cordialement,