restons de langue française !

23/01/2023 12:47 France Info

Ce jeudi 19 janvier, interview par la radio France Info, au forum de Davos, du directeur général de Sanofi. Il s'exprime en anglais, et la traductrice lui fait dire qu'un nouveau vaccin contre la bronchiolite réduit pour les bébés à 80% leur "chance" de finir aux urgences. Eternel piège de l'anglicisme (ou "chance" peut signifier une simple probabilité, bonne ou mauvaise), ce faux-ami comme disait mon vieux prof de lycée, il faut naturellement traduire par "risque".

Un peu plus tard, on parle de la grande journée de grève sur les retraites, et un journaliste raconte avoir entendu un responsable syndical estimer que "tous les travailleuses et travailleurs ne sont pas pour cette réforme". Collision fâcheuse - mais de plus en plus rencontrée ici ou là, y compris dans mon très respecté grand journal papier du soir... - entre positivité et négativité de l'expression, cela laisserait donc entendre qu'ils sont pour en majorité, mais pas tous. Or, de toute évidence, ce monsieur a sûrement dit ou voulu dire : AUCUNE travailleuse et AUCUN travailleur ne sont pour cette réforme. Voire autrement : tous les travailleuses et travailleurs refusent (ou s'opposent à) cette réforme.