Sans pour autant exiger un conservatisme relevant de l’Académie Française, pitié pour notre langue.

14/03/2022 13:35 France Culture

Bonjour Madame.
Mon épouse et moi-même, auditeurs fidèles de France-Culture, tenons à vous faire part de notre préoccupation en constatant depuis plusieurs mois un moindre soucis de la qualité de la langue sur notre principale chaîne culturelle, ce dans les propos de présentateurs comme d'intervenants extérieurs, commme si France Culture avait été contaminée par les modes médiatiques en cours et leur laisser aller.
Nous en donnerons pour exemples:
Un "au final" qui se substitue aux "finalement", "en conclusion", "bref" bien suffisants.
Les "pas que" au leu de "pas seulement" qui se multiplient.
L'utilisation de "assez" suivi d'un terme de valeur opposée (ex"assez extraordinaire"- "extraordinaire" ou pas?)
L'utilisation de "c'est" au lieu de "ce sont".
L'abus des "voilà" et des "Il y a".
Le mépris des liaisons à la suite des lettres muettes, ce qui nuit à la musicalité d'une langue qui pâtit déjà de l'existence de ces lettres muettes, comme le démontre un metteur en scène tel que Benjamin Lazar quand il les fait prononcer systématiquement dans le théâtre classique ou baroque.
Certes les présentateurs les plus chevronnés veillent à faire preuve de la rigueur nécessaire, mais il est à craindre que leurs remplacements au fil du temps aggravent le phénomène.
Avec nos sentiments les meillleurs.