Si j’étais journaliste

26/01/2021 15:08 Radio France

Si j'étais journaliste (mais je n'ai été que soignant pendant 43 ans...) je m'intéresserais à deux sujets majeurs plutôt que d'inonder les ondes les informations les débats que sur un seul sujet "la covid" :
- le nombre de patients qui décèdent chaque jour d'autres maladies bien plus graves et passées depuis un an aux oubliettes (cancer, diabète, pathologies cardiovasculaires, psychiatriques, maladies neurovégétatives etc..) par respect pour ces patients, leurs familles et des soignants et qui remettrait un peu de réalité au cœur de ce catastrophisme ambiant politique.
- la condamnation de la jeunesse privée d'études, de stages, d'avenir, de relations, de culture, de cette énergie de vie que nous offre la jeunesse au profit de la génération des retraites qui ont eu la chance et le droit de vivre leur jeunesse et de remplir leur vie mais qui ne pensent égoïstement qu'à eux en plus de leur avoir bousille la planète !
L'avenir c'est devant ! l'avenir c'est la jeunesse et nous n'avons ni le droit ni le devoir de les sacrifier !
Un gouvernement intelligent et réfléchi vaccinerait en priorité les jeunes et les actifs qui nous payent nos retraites plutôt que de vacciner les anciens qui s'ils ont peur de mourir alors que c'est notre destinée depuis le jour de notre naissance n'ont qu'à s'isoler pour ne protéger de tout par peur de mourir !
Si seulement les "intellectuels " s'il en reste ... les philosophes s'il en reste. les sociologues' psychiatres psychologues artistes pouvaient inonder vos ondes, les télévisions et autres médias pour faire réfléchir tous ces "spécialistes " qui ne font que se gargariser de leur science sans même réfléchir aux conséquences psychiques et mentales de leurs discours !
Nos métiers de soignants nous apprennent à donner espoir et à prendre soin du corps mais aussi de l'esprit de l'âme de chaque patient sinon nous ferions un autre métier !
L'hygiénisme existe depuis Pasteur ! Un enfant de 3 ans éduqué sait qu'il ne tousse pas n'éternue pas et ne crache pas sur les autres et doit se laver les mains !
Donner la vie à un être humain c'est aussi le condamner à mourir (seule unique certitude qui existe) alors donner la vie c'est aussi l'éduquer le rendre fort et libre et transmettre que tout est possible !
Si j'étais journaliste je serais aussi un soignant et je ne dévasterai pas minute par minute le moral des êtres humains.
Merci !