Tester l’info dans la vraie vie

19/01/2021 14:58 France Info

Bonjour,
Les dernières informations portées par votre antenne (et les autres ...) - mais je suis fidèle aux différentes antennes de Radio France qui me proposent chacune à différents moments de la journée des réponses à mes besoins d'informations, de divertissement, de culture et de réflexion - traitant de la campagne de vaccination semblent n'être qu'un portevoix d'une communication voire une propagande de notre gouvernement.
J'entendais ce matin qu'il fallait se rendre sur le site de Doctolib pour prendre rendez-vous dans un des centres de vaccination autour de chez soi. Qu'à cela ne tienne, direction Doctolib. Aucun rendez-vous possible.
Ensuite, je suis également informé que 140 000 des vaccins attendus ne seront pas finalement livrés cette semaine.
Enfin, j'apprends que, laissant entendre que cette carence hebdomadaire pourrait en être responsable, l'approvisionnement en vaccins permettant de vacciner 6 millions de personnes sera effectif à la fin du premier trimestre.
Bref en résumant ce fil d'info, après une visite sur le site de Doctolib, Je me rends compte qu'il est impossible de prendre un rendez-vous pour se faire vacciner, que nous allons dans l'immédiat manquer de vaccins et que la tournée générale aura lieu dans presque 2 mois et demi.
Que pensez d'une rédaction qui dès la première info ne va pas tester un petit rendez-vous sur Doctolib ... le résultat de cette démarche aurait certainement pu pondérer l'ensemble des communications ci-dessus. Non ?
Pour conclure, on est aussi en droit de se poser la question sur la pertinence pour les pouvoirs publics de s'appuyer sur le Uber du rendez-vous médical pour un chaos sanitaire planétaire plutôt que de proposer un vrai service public de gestion des citoyens pour orchestrer cette campagne essentielle (pas comme la culture) de vaccination.
Je ne vous abandonnerai pas pour autant car comme exprimé dans mon préambule j'aime vos radios.

Je vous livre les vœux d'un ami qui m'offre l'opportunité de ne pas avoir à chercher mes mots pour présenter les miens à toutes vos équipes :
"Le décalage entre nos vœux d’il y a un an et la réalité qui a suivi doit nous inciter à la prudence et à la modestie. Alors :
BONNE JOURNÉE À TOUS !!!
Après, on verra ..."