vaccin et sérum: confusion

24/03/2021 13:07 France Info

Je souhaite vous signaler une erreur que commettent plusieurs de vos journalistes, par ailleurs excellents. Probablement pour éviter les répétitions, ils utilisent le mot sérum en place de vaccin. Or ces 2 mots ont un sens différent, en quelque sorte opposé. Un vaccin contient tout ou partie d’un agent infectieux, modifié ou non, qui constitue le ou les antigènes qui, administrés à un sujet, entraine une réaction immunitaire spécifique de l’agent infectieux. Un sérum est la partie du sang après coagulation et qui est ainsi débarrassé des cellules (globules et plaquettes) et certaines molécules de la coagulation.Ce sérum contient les anticorps spécifiques de l’agent infectieux, protéines de la classe des immunoglobulines constituant une part de l’action immunitaire appelée immunité humorale. Dans le cas de la Covid-19 cette immunité humorale est moins efficace que l’immunité cellulaire. Immunité humorale et immunité cellulaire interviennent conjointement et chacune comporte plusieurs divisions selon le type d’anticorps ou de cellule impliqué. Ainsi en nommant sérum ce qui est vaccin on risque d’alimenter la confusion répandue dans le public, notamment lorsqu’il entendra ou lira vaccinothérapie et antigénothérapie et surtout sérologie et sérothérapie. Comprendra-t-il qu’une sérologie est un acte diagnostique qui nécessite une prise de sang dont on séparera le sérum après coagulation suivie de la détermination et du dosage des anticorps (et ses différentes immunoglobulines) spécifiques de la maladie à diagnostiquer (par exemple Covid-19)? Et le mot sérothérapie sera-t-il compris comme une thérapeutique consistant en l’injection (en général dans une veine) d’un sérum qui contient des anticorps (immunoglobulines) naturels ou de synthèse (anticorps monoclonaux) spécifiques de la maladie c’est à dire de l’antigène auquel il correspond? En conclusion, je pense qu’une bonne information se fait avec des mots justes qui évitent toute ambiguïté et donc que le mot sérum ne doit pas être utilisé si l’on parle de vaccin. Bien cordialement un auditeur médecin