La radio numérique terrestre, en France

DAB+ Eric Charles Nelson Radio France

DAB+ Eric Charles Nelson Radio France


Jeudi 17 juillet, le CSA a autorisé 25 stations à diffuser leurs programmes via le DAB+, un système de transmission par voie numérique, sur l’axe Paris-Lyon-Marseille.
En gestation à l’échelle locale depuis plusieurs années, ce déploiement métropolitain veut résorber la perte d’auditeurs de la radio.

L’axe Paris-Lyon-Marseille va inaugurer le premier déploiement métropolitain de la technologie nouvelle génération du DAB .
Le jeudi 15 juillet dernier, les autorisations délivrées par le CSA, entité régulatrice des fréquences françaises, sont entrées en vigueur pour 25 radios nationales*, musicales ou généralistes – dont les antennes de Radio France.

Elles vont pouvoir émettre par l’intermédiaire de la radio numérique terrestre (RNT) à compter du 12 octobre prochain, date fixée par le CSA. La capitale, les villes rhodienne et bucco-rhodienne, ainsi que les autoroutes les reliant et les agglomérations traversées par cet axe nord-sud-est, seront dès lors couvertes par cette innovation technique de première importance pour l’univers de la radio. Après de premières années de développement cantonnées aux échelles locale et régionale, cette phase d’extension inédite veut être un cap pionnier dans ce nouveau chapitre de l’histoire du média radiophonique.

Pour ses défenseurs, la RNT se présente, comme la solution aux changements d’usage et à la perte d’auditeurs pour la radio, malgré certaines limites.

En DAB+ la notion de fréquence disparait pour laisser place à celle de multiplex. Un multiplex est constitué d’un ensemble de stations radios dont la liste s’affiche sur l’écran des récepteurs conçus pour la réception du DAB+. Certains récepteurs permettent l’affichage de données enrichies telle que le nom de l’émission, du texte, le logo de la station ainsi que des images. Il existe une diversité de modèles de récepteurs identifiables grâce au logo DAB+.

Le DAB + apporte de nombreux plus !

Plus de programmes : par la diffusion de plus de radios hertziennes qui demeurent gratuites et anonymes, en complément de la FM,
Plus de choix : grâce à une plus grande diversité de stations locales, régionales ou nationales, thématiques ou généralistes,
Plus moderne : la qualité de réception numérique indépendamment d’internet,
Plus personnel :  avec la possibilité de créer des listes de stations favorites selon les préférences personnelles,
Plus qualitatif : un son clair grâce à la technologie de réception numérique et pas de brouillements ni d’interférences,
Plus mobile : une nouvelle écoute adaptée sur la route, en qualité́ numérique avec suivi du programme de sa station,
Plus informatif : avec des informations complémentaires sous forme de texte ou d’image sur le programme en cours,
Plus souple : les récepteurs DAB+ peuvent également recevoir la FM,
Plus prospectif : avec l’EPG (Electronic Program Guide) pour un aperçu détaillé́ des programmes en cours et à venir.