La mécanique d’antenne sur Franceinfo

FRANCEINFO

Les coulisses de Franceinfo pour vous expliquer comment travaille une partie de la rédaction. Les présentateurs et présentatrices « des fils infos ». Comment ces journalistes font-ils pour vous livrer une information précise, éclair, à un rythme si dense ? Des questions qui vous ont été posées par nos auditeurs. Pour en parler Laurence Jousserandot, directrice de l’antenne de Franceinfo répond aux questions des auditeurs au micro d’Emmanuelle Daviet

Emmanuelle Daviet : Les coulisses de la rédaction intéressent évidemment les auditeurs et l’un d’entre eux nous demande : « comment travaillent les journalistes qui interviennent toutes les 10 minutes » ?

Laurence Jousserandot : D’abord, il faut savoir que c’est vrai, c’est un gros travail et que l’auditeur qui entend ces journalistes, présentateurs ne se rend pas forcément compte, et c’est bien normal, de tout le travail qu’il y a derrière. Nos présentateurs travaillent au cœur de la rédaction, c’est important. Ils arrivent en général trois heures avant leur prise d’antenne. C’est le temps nécessaire pour se préparer. Ils travaillent en équipe, ils travaillent avec les rédacteurs en chef, ils font le point ensemble. Et puis ensuite, ce n’est pas le même présentateur qui revient toutes les dix minutes. C’est déjà un travail très lourd. Ça serait épuisant. Ce serait contreproductif. Dans la journée, par exemple : un présentateur va faire un journal, puis les deux rappels de titres qui suivent. Et après, c’est un autre présentateur qui prend le relais.

Emmanuelle Daviet : Qui valide les informations qu’ils donnent à l’antenne ?

Laurence Jousserandot : Le présentateur, le journaliste, il est responsable de ce qu’il dit à l’antenne, bien évidemment, mais encore une fois, il ne travaille pas tout seul. Il est épaulé par les rédacteurs en chef. Et puis, il s’appuie aussi, par exemple, sur l’agence Franceinfo. L’Agence, c’est la structure qui centralise l’info que l’on peut donner sur nos antennes. Pour les infos sensibles, par exemple, qui méritent une vérification, le présentateur va attendre la vérification et la validation de notre agence interne.

Emmanuelle Daviet : Autre question de cet auditeur : les journalistes sont-ils obligés de tenir compte du point info précédent ?

Laurence Jousserandot : Bien sûr, c’est important et c’est essentiel. Les présentateurs, les actualisent systématiquement. Il y a un gros travail de réécriture. Même si l’info de fond reste la même. Par exemple, l’investiture de Joe Biden récemment, les présentateurs choisissent des angles différents. Ils font vivre l’événement en l’abordant, par exemple par ce qu’il vient de se passer. Où est ce qu’on est dans la cérémonie ? Joe Biden vient d’arriver au Capitole. Et puis après, il redonne l’info principale. L’info principale, bien sûr, qui est l’investiture du 46ème président des Etats-Unis. Le présentateur a un gros gros travail d’écriture, de choix, de hiérarchisation. Il doit être efficace et il doit être neutre. Ça fait vraiment partie de notre ADN.

Emmanuelle Daviet : Dernière remarque. Un auditeur écrit: « je pense vraiment qu’un point info toutes les 15 minutes serait suffisant. Cela éviterait notamment d’interrompre trop souvent les débats et interviews en direct, ce qui est frustrant pour les intervenants et dérangeant pour les auditeurs. »

Que pensez-vous de cette suggestion ? Pourquoi y-a-t-il un point info toutes les dix minutes ?

Laurence Jousserandot : C’est une bonne question et d’ailleurs, on se la pose souvent. On n’a pas toujours de certitudes. On a d’énormes convictions sur ce qu’est Franceinfo. Franceinfo c’est une chaîne d’information continue. Notre antenne, elle est construite comme une partition au service de l’info, avec des balises qui sont nos points d’info. Ces points d’infos reviennent toutes les dix minutes, que ce soit sous la forme d’un journal ou sous la forme de rappels de titres que l’on appelle les fils info. Ces fils info, on en a quatre par heure à 10, 20, 40 et 50 de chaque heure. Et ces points d’info, c’est aussi notre ADN. C’est le métronome de Franceinfo. Ces Fils info rythment notre antenne. En tout cas, c’est ce qui ressort de nos études auprès de nos auditeurs. Ils sont très très identifiés. Le fil info rythme l’antenne et un auditeur doit pouvoir rapidement avoir un résumé court et clair de l’info entre deux développements. Et ce qu’il faut savoir aussi, c’est que ces titres, on les écoute à la radio, mais sont aussi disponibles sur les assistants vocaux et très écoutés. Franceinfo est la radio la plus écoutée. On est leader sur les assistants vocaux et le principal contenu écouté, c’est justement le Fil info. Et j’ajouterai que ce fil info fait partie intégrante de la promesse de Franceinfo, c’est à dire avoir une information fiable, vérifiée, certifiée et neutre.