Questions d’auditeurs sur France Culture

Christophe-Abramowitz-Radio-France

Sandrine Treiner directrice de France Culture est au micro d’Emmanuelle Daviet pour répondre aux questions des auditeurs

Emmanuelle Daviet : Dans le contexte de la guerre en Ukraine, des auditeurs n’ont pas compris la diffusion, sur France Culture dimanche 7 janvier, de l’office de Noël des églises orthodoxes de tradition russe en Europe Occidentale en la Cathédrale Saint Alexandre-Nevsky à Paris.
Quelle explication peut-on leur apporter ?

Sandrine Treiner : Ecoutez, je crois qu’il faut leur rappeler et je comprends très bien que cette question soit posée dans le contexte de guerre qui est celui que vous rappelez. Dire que cette retransmission qui est annuelle correspond au cahier des missions et des charges qui incombent à Radio France et qui est en l’occurrence assumé par par France Culture. On pourrait ajouter qu’il faudrait sans doute dissocier ce qui est de l’ordre de l’institutionnel et de ce qui se passe sur le terrain concret de la guerre en Ukraine et la croyance des publics orthodoxes.

Emmanuelle Daviet : On poursuit avec une question cinéma. Le film de Baya Kasmi intitulé « Youssef Salem a du succès » est un film France Culture. Un auditeur souhaite savoir selon quelles modalités ou critères, un film est porté par le chaine ?
Y -a-t-il un financement ? Un contenu éditorial précis à respecter ?

Sandrine Treiner : Je vois que ce film qui mentionne le succès a du succès aussi en terme d’écho pour cet auditeur et probablement parce que, comme vous le savez peut-être, Emmanuelle, il s’agit d’une comédie et que probablement nos auditeurs ne nous attendent pas du côté de la comédie et je suis contente qu’ils puissent nous y trouver de temps en temps. Alors, il est très important de dire qu’il n’y a aucune tractation financière, aucune négociation financière. Il n’y a pas d’enjeu financier, une politique de partenariat et une politique d’accompagnement de l’antenne et d’accompagnement des acteurs de la culture. Il n’y a pas non plus d’ailleurs d’obligations éditoriales, quelles qu’elles soient. Il y a vraiment le registre du partenariat, mais on espère que les personnes à la fois compétentes en matière de cinéma sur France Culture et en matière de partenariat au service de la communication et des partenariats, choisissent des films qui font écho à ce que l’on sait de nos publics et à ce que nos publics savent de France Culture. Donc, il s’agit plutôt comme ça de oui, d’une adéquation, d’un soutien comme on peut le faire aux expositions ou aux pièces de théâtre. Et ce qu’on en attend, c’est à la fois on assume notre rôle de soutien de la filière et dans le même temps, on espère que ça permet à des publics de nous découvrir.

Emmanuelle Daviet : Après le lancement de la chaine Twitch France Culture en octobre dernier, les auditeurs ont un nouveau rendez-vous tout à l’heure, à partir de 21 heures, puisque François Saltiel le producteur de l’émission Le meilleur des mondes propose ce nouvel espace d’interactivité avec les auditeurs. Quelle est la plus value de la Chaine Twitch pour France Culture ?

Sandrine Treiner : Je crois, Emmanuel, que là encore, vous avez vous même prononcé le mot important qui est celui de l’interactivité. Alors peut-être, on peut rappeler à nos auditeurs que ce que ce que l’on appelle une chaîne Twitch en fait, c’est une innovation qui permet une conversation, c’est à dire, contrairement à un certain nombre de formats qui se sont développés, que ce soit des formats vidéo à travers les propositions technologiques offertes par les GAFAM, celui-là est celui probablement, et cette forme qui se rapproche le plus de la radio puisqu’il s’agit de gens qui parlent, de gens qui parlent en studio, mais surtout de gens qui parlent avec leurs auditeurs. Et donc, ce dont il s’agit pour nous, c’est de développer, de tester comme ça, de tenter une une relation d’interactivité, toujours d’aller voir ce que l’on peut faire avec les choses qui se présentent et qui se développent, et puis le faire évidemment à travers le meilleur des mondes et l’émission de François Saltiel. Parce que, au fond, c’est dans la feuille de route de François Saltiel. Rappelons que « Le meilleur des mondes« , c’est cette émission qui est produite le vendredi soir, de 21 h à 22 h et rediffusée le samedi, que cette émission a pour vocation justement de regarder ce qui se passe du point de vue du numérique et des usages du numérique. Et c’est à ce titre là que François Saltiel, avec les équipes, s’y engagent de manière très enthousiaste. Et on va voir.

Emmanuelle Daviet : On a donc rendez vous à 20h30 sur Twitch pour ce rendez vous et à partir de 21 h sur l’antenne de France Culture.