Funèbre / Funéraire – Bernard Cerquiglini – Le Sens des Mots

Lors d’enterrements récents de personnalités, certains de vos reporteurs ont parlé de « cortège funèbre ». Or, il aurait fallu dire « cortège funéraire ». Bernard Cerquiglini, linguiste, explique le sens du mot. Il faut dire convoi funéraire ou cortège funèbre. En latin funus désigne les funérailles. Plusieurs adjectifs en sont issus. Funéraire est technique, il désigne ce qui… Lire la suite

Générer – Bernard Cerquiglini – Le sens des mots

Pouvez-vous demander aux journalistes d’éviter d’employer en permanence le verbe « GENERER » issu de l’anglais « to generate ». En français, il existe « provoquer » « causer » « engendrer »… Bernard Cerquiglini, linguiste, explique le sens du mot.  

Dépouille – Bernard Cerquiglini – Le sens des mots

Vous rendez-vous compte que dépouille s’applique à un animal et non à un humain ? Bernard Cerquiglini, linguiste, explique le sens du mot. Dépouille est un vieux déverbal, attesté dès le XIIème siècle du verbe dépouiller qui signifie « ôter les vêtements ». Puis « enlever ce qui recouvre » et « piller ». La dépouille a longtemps désigné le butin,… Lire la suite

Féminicide – Bernard Cerquiglini – Le Sens des Mots

Je suis vraiment étonnée que le mot « féminicide » ne fasse pas encore partie de votre vocabulaire. Le meurtre de femmes est souvent qualifié de « drame familial » , « drame de la jalousie » ou « crime passionnel » . Bernard Cerquiglini, linguiste et professeur d’Université explique le sens de ce mot et son sens. Un féminicide est le meurtre… Lire la suite

Gardien de prison – Bernard Cerquiglini – Le sens des mots

Pourriez-vous utiliser le terme exact « surveillant pénitentiaire » ? On ne dit pas « gardien de prison ». Nous ne gardons pas une prison. Bernard Cerquiglini, linguiste et professeur d’Université, explique le sens du mot. Le mot le plus ancien est geôlier formé sur geôle, issu du latin cavealo, la cage. Gardien a pris son essor à la… Lire la suite

Utiliser les bons mots.

Bonjour. Les journalistes sont souvent mis à mal. S'ils veulent reprendre la place qu'ils méritent ils doivent commencer par utiliser les bons mots...j'entends des âneries tous les jours. Et dans presque toutes les émissions. Certaines sont moins "graves" car non répétitives. Mais une m'agace tout particulièrement : digital au lieu de numérique. Les journalistes ne... Lire la suite

Les « écolos », Bernard Cerquiglini

“Pour l’usage à longueur d’antenne du mot « écolo », la question n’est pas de savoir si on peut abréger des mots. Ce terme a un côté infantilisant, folklorique. On ne nous parle pas de « socialos » de « cocos ». Il y a un côté dévalorisant, ne semblant pas prendre au sérieux les écologistes.” Bernard Cerquiglini, Professeur émérite de… Lire la suite

Les mots immigrés

Erik Orsenna et Bernard Cerquiglini À l’heure où revient le débat sur l’identité, avec des opinons opposées de plus en en plus violentes, Erik Orsenna a voulu, par la voie du conte commencée avec sa  Grammaire est une chanson douce, raconter l’histoire de la langue française. Pour une telle ambition, le savoir lui manquait. Bernard Cerquiglini, l’un de… Lire la suite

Les anglicismes – Bernard Cerquiglini

“Je suis plus que scandalisée de ces mots anglais qui envahissent notre langue la langue française est en perte totale d’existence au détriment de nos ancêtres le franglais est omni présent.”Les anglicismes sont-ils un danger pour la langue française ? Bernard Cerquiglini, Professeur émérite de l’Université de Paris, Membre de l’Académie royale de Belgique explique… Lire la suite

L’art de parler « tronqué » par Bernard Cerquiglini

Le lexicographe Bernard Cerquiglini publie aux éditions Larousse « Parlez-vous tronqué ? ». Un livre sur la langue d’aujourd’hui et sur la tendance générale qui consiste à abréger la fin des mots. « Cet ouvrage résulte d’une stupeur. Alors que, recteur de l’Agence universitaire de la francophonie, de passage à Tunis, je venais m’entretenir avec l’ambassadeur de France… Lire la suite