#14 Journée spéciale biodiversité sur France Inter

Après le réchauffement climatique, la sauvegarde de la biodiversité est devenue l’un des enjeux les plus importants de notre siècle, indispensable au maintien de la vie sur terre. France Inter a consacré toute une journée à la biodiversité ce jeudi 8 avril 2021.

Très belle initiative sur la biodiversité, mais il faut continuer au quotidien pour agir tous les jours et au plus près de chacun.

Le plus important aujourd’hui est de donner à chacun le moyen d’agir efficacement pour protéger la biodiversité. Ça passera nécessairement par une révision de nos modes de consommation et notre manière de vivre, en mettant à disposition de tous des indicateurs pertinents (combien de Co2 est-ce que j’émets par an ?), à la fois pour se jauger et pour pouvoir adapter une trajectoire soutenable. Partout, dans tous les domaines, on doit tous réduire notre empreinte environnementale. Si chacun de nous réduit de 10 % sa consommation d’eau et d’électricité, renonce à quelques déplacements en voiture, et est plus attentif à acheter des produits de saison et participe à une action environnementale « de quartier » (nettoyage des fossés, des bords de cours d’eau, inventaires participatifs…) ce sera beaucoup plus efficace que bien des réformes institutionnelles … par ailleurs indispensables.

J’ai adoré vos 30 secondes d’écoute de la nature tout au long de cette journée spéciale. J’en suis même arrivée à l’attendre toutes les heures. J’ai eu une sensation de bien-être à chaque fois. Un sentiment de lâcher prise et une énergie retrouvée.
Ce serait génial de prolonger ces petits intermèdes relaxants et bienfaisants. Merci de cette belle journée.

Ah que ça fait du bien d’entendre autre chose que le covid !!
On a l’impression de redevenir un peu « intelligent » !!
Merci.

Vieille et fidèle auditrice, j’apprécie les programmes, en général, et en particulier. Mais cette journée sur la nature m’a été particulièrement agréable et intéressante. J’ai eu le sentiment que vous me parliez de l’essentiel, et j’étais captivée comme un enfant. J’espère que vous recommencerez.

Des émissions de ce niveau, surtout n’hésitez pas à nous en proposer d’autres.
Merci pour cet excellent moment de radio.

Pourriez-vous envisager de laisser indéfiniment ces petits passages de bruits de la nature diffusés chaque heure aujourd’hui ? (Un peu comme les minutes de calme sur la chaîne CNN)
Au nom de tous vos auditeurs à qui ces quelques secondes font un bien fou, merci.

Ahhh quel bonheur que d’entendre, en lieu et place de ces pubs stupides de voitures, banques, mutuelles, un environnement de grillons et d’oiseaux en ce jour d’écoute de la nature.

Quel est votre avis sur les zoos ? Sont-ils de bons outils pour conserver les espèces ainsi que pour sensibiliser le plus grand nombre, ou est-ce une torture déguisée, d’espèces qui n’ont rien à faire en cage, souvent loin de leur milieu naturel ?

Votre interlocuteur vient une fois de plus dire que l’homme fait partie de la nature, alors que les philosophes définissent la nature comme l’ensemble de processus qui se déroulent sans intervention humaine. C’est toute la différence entre le naturel et l’artificiel.

Bonsoir France Inter, S’il vous plait, davantage d’émissions de cette qualité, passionante, enrichissante, un grand merci !

Il faut absolument faire chaque semaine une journée « spéciale Nature » !!!
C’est un tel bonheur depuis ce matin d’entendre parler de choses positives !!! Enfin !!!
Je ne vais pas m’étendre, mais je pense me faire l’interprète de l’immense majorité de votre auditorat, qui en a un peu ras-le-bol de n’entendre que des nouvelles déprimantes depuis plus d’un an. Vous voyez de quoi je parle… Merci d’avance, en espérant que cette demande sera entendue !

Je sais que l’état de la biodiversité est critique mais je voudrais donner une note positive sur ce sujet, par exemple des associations de gens passionnés et compétents œuvrent pour la réintroduction d’espèces en déclin. J’ai été bénévole dans une association qui continue d’œuvrer pour la réintroduction des vautours fauves et vautours moines dans les gorges du Verdon, ce projet est un vrai succès.

Beaucoup d’initiatives sur l’utilisation des pesticides sont en cours, notamment en province. J’habite en Touraine et il y a encore beaucoup d’oiseaux ce printemps mais on s’aperçoit que les populations baissent mais que les insectes reviennent !!!

J’aimerais aussi évoquer dans le débat la poursuite, dans notre pays, de la construction de lotissements qui poussent comme des champignons (au nom des programmes sociaux qui profitent aux investisseurs) quand des milliers de logements sont vides, la disparition des haies, les programmes soi-disant destinés à protéger la nature et qui au bout de 5 ans quand l’argent est perçu, sont oubliés, l’offre toujours croissante… Encourager les autres et contribuer, c’est bien, c’est ce à quoi je m’astreins chaque jour mais face à une offre perpétuellement croissante, comment ne pas baisser les bras et se résigner ?

Merci pour votre émission intéressante. Je souhaiterais vous poser une question qui me taraude et qui n’est jamais abordée à mon grand désespoir !
Pourquoi ne pas dire clairement que cet effondrement de la biodiversité est directement lié à l’expansion démographique incontrôlable de l’espèce humaine ? Sans une réduction drastique ou tout au moins une stabilisation démographique et une modification radicale de notre mode de vie (transports, alimentation, …..) Ne saurait régler le problème ! J’aimerais bien entendre vos intervenants à propos de ce sujet.

Excellente émission, comme toujours ! Merci d’évoquer ce sujet avec des invités hyper compétents.

Bonsoir France Inter, juste merci pour cette remarquable émission du Téléphone Sonne, on respire !

Petite j’écoutais et lisais Christian Zuber qui tentait d’alerter sur la disparition des espèces, sur la souffrance des animaux. 50 ans plus tard, c’est pire. Les politiques et les gens en général se fichent totalement de la protection de l’environnement. Et si un politique veut y changer quelque chose les lobbys si puissants et riches feront échouer le projet. La France est toujours la dernière pour légiférer dans le bon sens. Aussi bien pour les animaux sauvages que domestiques ou d’élevage ou pour la protection de la nature.

J’ai écouté ce matin sur france inter une émission sur la sensibilisation à la disparition de la biodiversité. Les antennes ne pourraient-elle pas participer à cette sensibilisation en diffusant des chansons sur ce thème comme par exemple : « Il y avait un jardin » de Georges Moustaki. De très beaux textes pourraient, me semble-t-il, accompagner des émissions consacrées à l’écologie.

Merci à france inter d’organiser une telle journée.
Malheureusement l’Office national des forêts, un des gestionnaires de la forêt, maltraite celle-ci. 1) La forêt couvre une superficie de 170000 km² en France métropolitaine, 25% de celle-ci sont des forêts publiques soit 42500 km². Seulement 1.25% de ces forêts publiques sont en protection forte, autant dire une multitude de confettis réparties sur le territoire, qui n’apporte pas grand en chose pour une haute qualité de la préservation de la biodiversité. Alors que le Président de la République a annoncé une mise en protection de 30 % du territoire français en aires protégées, dont 10 % sous protection forte, dès 2022. C’est l’objectif que s’est donné la France. Il faudrait qu’au moins en France métropolitaine 4250km² de forêts soit en protection forte, nous en sommes très loin, bien entendu ce principe doit s’appliquer aussi aux départements ultramarins. 2) un arbre comme un chêne peut vivre plus de 500 ans, voire 1000 ans, mais ils sont abattus ado à l’âge de 200 ans, certes la gestion du bois est durable, mais elle ne produit qu’une biodiversité très dégradée. 3) s’ajoute aussi les modes d’exploitations avec la création de nombreuses pistes forestières qui viennent fragmentées les habitats. 4) Et les forêts des cœurs des parc nationaux de France métropolitaine sont en grande partie exploitées, pourtant des  » hauts lieux de protection de la Nature » !!!

Ce sont bien des émissions de parisiens ! J’habite en Ville (Chalon sur Saône), maison avec jardin avec beaucoup d’oiseaux : moineaux, rouges gorges, mésanges, merles, tourterelles, pigeons….et lorsque je fais du vélo dans la campagne environnante : canards, cygnes, et en ce moment cigognes…
La nature provinciale n’est pas celle qui a été décrite ce matin. Merci de faire suivre.

Encore une émission dense et plus qu’utile… Comment diffuser plus largement toutes ces informations ? Voilà qui nous change des « bobos écolos à vélo » Bravo !

Bonjour, merci pour cette super émission. Mais quand j’entends les solutions proposées, et merci pour ça, je me dis que ça ne marchera jamais. Demander aux décideurs, aux très riches, de renoncer à leurs formidables profits, c’est perdu d’avance.
Mais au moins, on a bien compris ce phénomène.
Continuez quand même vos belles émissions !

Depuis que j’écoute l’émission, je me demande pourquoi ce qui est dit ce matin reste très marginal dans les émissions ; on n’entend pas ce type de discours à la télévision dans les journaux de 20 h ! Il faut éduquer les gens à la biodiversité ; je suis sûre que la plupart des gens ne se doutent pas de l’interaction très importante de toutes les espèces entre elles.
Expliquer le mode de prolifération des virus et le rôle de toutes les espèces me semble important.

Tout d’abord félicitation à vous et votre équipe pour vos émissions qui abordent, peut être le sujet du siècle : la destruction de la biodiversité. Il est dommage que les institutions Françaises négligent la déforestation des forêts d’Ile de France, sous prétexte d’infestation par un parasite. Si vous faites une émission sur ce sujet, je serais intéressé à l’écouter.
Encore merci pour vos actions.

Je tiens à vous faire part des moments délicieux passés à vous écouter en même temps que les chants d’oiseaux en fond sonore. Ces chants procurent un tel bien être qu’on devient accro à toute votre journée. J’apprends beaucoup de choses et les chants permettent une meilleure concentration. Serait-il possible de reproduire ces moments apaisants ? Merci infiniment Bien cordialement

J’ai été très heureux d’entendre et complètement en accord avec votre invité concernant ces deux passions, la protection et la chasse des oiseaux !!
L’étonnement un peu lourd de votre journaliste était un poil agaçant !!

Quelle belle initiative que de mener ce sujet depuis un joli lieu (si on avait pu bouger : je serais venue !), en prise directe avec des acteurs de terrain !
À renouveler : votre superbe émission s’y prête à merveille
Merci à toute votre équipe.

Je suis sensible à  » l’écoute » et j’ai souvent quitté votre radio à l’écoute des publicités de voiture… (des SUV), mais aussi de la météo (il y aurait à penser une façon de faire écouter l’impact de la météo sur « la nature » au lieu de « sur nos Week ends ou nos vacances ».)
Comment changer de paradigme ? Pour cela il convient de changer la langue, le « discours », d’approfondir les sujets, et d’avoir une réflexion systémique. Si nous prenions connaissance de la nature, de l’eau (rivières, ruisseaux et fleuves), de la botanique, des enjeux de l’alimentation, des conséquences de la consommation, du tourisme sur « la nature », tous les jours, à travers l’information, les invités…quel retard….
Cordialement, faites un reportage sur la Durance….

Pourquoi faire une journée « environnement » et passer de la pub ORANGE sur la 5G. 5G qui va entraîner l’émergence de nouvelles antennes, beaucoup plus nombreuses, sans doute plus toxiques, des nouveaux téléphones que tous les gogos s’empresseront d’acheter et les satellites etc. dommage pour la cohérence.

Quand vous dites 60 % des moineaux ont disparu à Paris en 15 ans, je constate qu’en Bretagne côtes d’Armor, je voyais en majorité cette espèce il y a 30 ans, maintenant je n’en vois plus.

Merci pour cette émission passionnante. Comment agir ? Comment faire bouger nos politiques ? C’est un peu décourageant de constater ce qu’il y a à faire pour protéger la biodiversité.