Coup de cœur des auditeurs : Tubes N’co consacré à Brassens

« Les passantes » : « le plus grand poème de ma vie » disait Georges Brassens :
« Georges Brassens est à l’affiche de Tubes N’Co ce 19 novembre. Et c’est Lino Ventura qui choisit le titre de la chanson : « Les Passantes », dans “Le Grand Echiquier”, une émission, avec des hommes en sous pull et veston. Là, ça rigolait. Mais Brassens déjà concentré, non. »

Merci Rebecca pour cet émouvant retour sur « Les passantes ». J’ai 74 ans et j’ai grandi avec Brassens. A l’internat de 1963 à 1968, nous tentions de le copier sur nos guitares. Quel musicien et quel poète ! 50 ans après, je ne manque pas de me rendre sur sa tombe à Sète quand je suis dans la région et je ne passe jamais du côté de la rue d’Alésia sans oublier de faire un détour par l’impasse Florimont. Il reste parmi les très grands de la chanson française.

MERCI, Rebecca pour ce moment d’intense émotion ! Oui, comme l’a dit justement Nicolas « on pleure » et je pleure…
MERCI à toute l’équipe pour cette richesse que vous m’apportez chaque matin, pour votre intelligence, votre écoute du Monde et de ses tourments, pour vos plages d’humour qui me font rire ou sourire, pour vos voix qui m’accompagnent dans ma solitude matinale.
MERCI !

Un grand merci du cœur
Les yeux embrumés,
Rebecca douceur
Et générosité.
Une passante de l’onde.

BRAVO
Les 30 premières minutes du 7/9, quelle délicatesse, quelle émotion entre la voix de la Météo marine, la lettre à Lucas et les Passantes de l’ami Brassens ; j’ai pleuré trois fois !
BRAVO à toutes les équipes des Matinales

Un grand merci à Rebecca Manzoni pour son émission Pop’n co; une rectification toutefois ce jour : Brassens n’est pas disparu il y a 50 ans, mais 40 ans.

Tous les matins, je monte dans ma voiture à 7h10. Ce matin la lune était magnifique et belle…J’étais sur l’autoroute, je regardais cette lune lumineuse. Puis comme tous les jours, vite la radio pour en toute subjectivité… Et ce matin (comme d’autre jours depuis septembre) j’ai pleuré en regardant la lune et en pensant à Luca et à sa maman et à toutes les autres femmes…et les Passantes ne m’ont pas apaisée mais merci ! MERCI !

Un grand merci à Rebecca pour ce moment de pure émotion ce matin à propos des passantes de Georges Brassens

Bonjour Rebecca !
Merci d’avoir consacré votre chronique d’aujourd’hui à cette magnifique chanson de Brassens mort il y a… 40 ans.
Musicalement vôtre.

Rebecca, Vous êtes la passante de bien des auditeurs de France Inter presque chaque matin, et vous ensoleillez nos journées, Merci pour vos chroniques, je suis souvent touché et ému