« On reste assis et on la ferme », la chronique de Sophia Aram

BERTRAND GUAY AFP

Dans son billet de lundi 15 mars sur France Inter, Sophia Aram est revenue sur la cérémonie des César. Réactions des auditeurs :

Merci, merci mille fois Sophia Aram pour cette analyse tellement vraie. Un spectacle honteux vendredi soir. Heureusement qu’il reste des personnes comme vous. Merci. 

Bravo Sophia pour vos billets toujours bien ciselés et tellement intelligents. Je constate souvent qu’en quelques mots vous traduisez si bien ce que beaucoup d’entre nous pensent.
Votre ressenti sur les César 2021 est tellement vrai et il y a peu de voix pour en montrer le manque de distanciation et de mise en perspective… Continuez à mettre tout votre talent au service de votre sens critique qui nous réjouit tant.

Merci et bravo pour votre chronique relative à la soirée des César qui a le mérite de remettre les pendules à l’heure. Le pseudo-monde de cette culture tellement nombriliste ne peut-il commencer par pratiquer la Culture de l’Humain qui lui permettrait d’élargir son horizon et peut-être d’envisager de créer des cagnottes pour les plus précaires !

Bravo à Sophia Aram qui a très bien résumé la cérémonie des César placée sous le signe de l’égocentrisme. Continuez, on vous attend tous les lundis avec impatience.

Sophia Aram est géniale comme à son habitude. Elle a mis des mots sur mon ressenti sur la cérémonie des César, que j’ai arrêté de regarder au bout de 20mn.

Comme il est probable que pas mal de monde va vous critiquer, alors autant que ceux qui ont apprécié votre billet à propos de la cérémonie des César se manifestent aussi !
Le nombrilisme impertinent à vocation rebelle qui se manifeste (s’exhibe) une fois par an est au mieux consternant, au pire lamentable et pitoyable. Il m’arrive de grincer des dents avec plaisir si ce n’est délectation… ! Je ne l’ai pas fait lors de la cérémonie des César, mais me suis bien rattrapé avec votre billet de ce matin. Merci !

Bravo à Sophia Aram pour son billet de ce matin. Il fallait le dire et c’est dit avec force et talent !

Encore un moment de jubilation ! Merci Sophia ! Je l’ai pensé, vous l’avez dit… mieux que moi ! Tant de « compassitude » et tant d’hypocrisie ! Merci, merci pour tous ces lundis matin acérés et toniques.

Chère Madame, chère Sophia, Une fois de plus je viens vous féliciter. Merci et bravo pour votre chronique de ce matin.

Merci Sophia pour cette chronique tellement juste et justifiée.
Bien à vous.

Sophia, Merci, merci et encore merci pour votre pertinence alliée à votre humour et à votre superbe analyse et intelligence des faits de société. Si un jour vous passez par Antibes, pour vous protéger des intégristes de tout poil, ou pour le plaisir de partager un moment avec ma femme et moi, notre porte vous sera toujours grande ouverte. Et surtout, merci de continuer à nous insuffler de l’intelligence, de l’humanité avec votre humour fabuleux.

Bravo Sophia pour votre billet du jour. Les mots justes pour une soirée des César que je n’ai pas particulièrement aimée. Il fallait que quelqu’un s’insurge face au grand argentier du cinéma Français … Bravo.

Madame, merci pour cette chronique parfaite ! Tout a été dit ! Comme beaucoup, je regrette l’absence de spectacles et les importants problèmes générés à tous niveaux. Mais je partage totalement vos propos et c’est pour cette raison que pour la première fois depuis la création des « césar » et disponible en ce jour de cérémonie, j’ai préféré regarder un autre programme.
Un petit message supplémentaire pour Jeanne Balibar que j’avais entendu vanter au moment de son entretien sur la matinale il y a quelque temps, la liberté existant au Portugal où elle est allée se rendre. Ne s’est-elle pas sentie mal quand ce même pays quelques semaines après a dû faire face à une résurgence de la pandémie avec un nombre de morts important et tout fermer ? J’ai été très choquée et déçue. Après ce mouvement d’humeur qui ne vous concerne pas, soyez remerciée pour l’ensemble de vos chroniques et bonne chance pour la suite…