Le scandale Orpea

07/02/2022 14:25 France Inter

Loin d’un esprit polémique, je tiens à dire que ce qui est dénoncé actuellement dans les maisons de retraite est malheureusement exact, et cela depuis fort longtemps. Il y a une dizaine d’années, mon mari et moi avons accompagné la maman d’une amie envoyée régulièrement à l’étranger pour son travail. Le personnel soignant était sympathique mais plus que débordé. Le soir, il y avait à l’étage une tablée d’une quinzaine de personnes (les autres résidents étaient dans leur chambre. La nuit, il y avait deux personnes pour quarante-sept résidents seulement). La dame chargée de nourrir les membres de la tablée n’avait le temps de donner que deux cuillerées du repas à chacun. Les yaourts et compotes restaient souvent sur la table ! Le matin vers onze heures la maman de cette amie n’était pas encore changée, elle gisait dans son urine et ses défécations. Quand on arrivait dans la maison de retraite qui sentait l’urine, il y avait toujours, à l’entrée, un « troupeau » assis dans des fauteuils, fauteuils roulants, sur des chaises qui regardait les allées et venues pour se distraire, d’autres étaient rassemblés devant la télévision dans une pièce à côté. Le pire pour moi a été lorsqu’un vieux monsieur sur le point de mourir râlait dans sa chambre. La dame de l’étage n’a pu que fermer la porte pour que ses râles ne dérangent pas trop ses voisins. Il y aurait encore beaucoup d’autres choses à dire. Ce n’est donc pas de la méfiance à l’égard des maisons de retraite mais un triste constat. C’est pour cette raison que mon père Alzheimer de quatre-vingt-quatorze ans vit chez nous à temps complet, même pendant les vacances. Ce n’est pas toujours évident, mais c’est mieux pour lui. Une fidèle auditrice.

Plus de messages :

#5 Orpéa Ehpad

 

Partager sur...