L’éducation national

28/03/2022 8:52 France Inter

L’invité donne l’exemple de l’éducation prioritaire pour expliquer le sens des missions supplémentaires payées. Mais ce qu’il faut souligner, c’est que de nombreux profs sont épuisés de toutes les missions nouvelles qui se cumulent depuis plusieurs années. Et en éducation prioritaire plus qu’ailleurs. On a transformé la pondération, qui était une avancée, en des heures supplémentaires obligatoires. C’est absurde. Chacune donne son avis sur l’éducation sans avoir l’expérience humaine de ce que c’est d’être avec 24 élèves toute une journée. L’engagement nerveux, affectif etc. est fort et ne permet pas un cumul d’heures infini. S’ils veulent reconnaître les missions déjà faites, qu’ils diminuent le temps de face à face élève..

Plus de messages :

#12 Éducation nationale

 

Partager sur...