#2 Covid vaccin

Getty

J’aimerais remercier Monsieur Fischer que j’ai trouvé posé, consensuel, rassurant tout en ne gommant pas les difficultés, et de plus modeste. Il a pu s’exprimer sans que l’équipe de France inter ne l’interrompt, ce qui est très agréable.

J’ai grand plaisir à écouter tous les soirs J.F ACHILLI ou O.DELAGARDE particulièrement performants. Question : Quelle protection assure le vaccin covid ? C’est la réponse -franche et claire- que doit « seriner » l’état pour inciter (ou non) la population à se vacciner. On entend tout et l’inverse sur différentes antennes. Question subsidiaire : si le vaccin ne protège pas de la maladie et par conséquence, n’en enraye pas la diffusion, mais protège seulement des formes graves, à quoi sert de vacciner TOUTE la population ? et comment alors l’épidémie sera stoppée par le vaccin ? Etant très fidèle aux informés, j’ai confiance en vous ; je souhaiterais donc que cette réponse (quel qu’elle soit) soit diffusée en permanence sur votre radio afin d’éclaircir la connaissance de vos auditeurs ; vous seriez sûrement imité par les autres médias. Grand merci et bien cordialement.

Evidement nous traversons une période inédite et très difficile, évidemment nous devons avoir en tête les indicateurs sur l’évolution du virus et de manière plus large les indicateurs sur la santé économique du pays et du monde.
Ceci est indispensable pour nous aider à cheminer sur l’idée de la vaccination et à nous préparer aux répercussions économiques de la crise sanitaire.
Mais s’il vous plait un peu de cohérence !
Vous ne pouvez pas dans le même temps ressasser à longueur de journée que nous traversons une situation catastrophique, dépeindre la morosité ambiante qui règne actuellement, tout ceci en employant un ton accablé ET dans le même temps envoyer des chroniques autour de la dépression dans laquelle s’enfoncent de plus en plus de français ou comme ce matin parler de la jeunesse étudiante avec des tentatives de suicide qui vont se multiplier.
L’impact du vos dires n’est pas neutre et aujourd’hui vous n’offrez aucune perspective heureuse aux auditeurs.
Voilà 1 an maintenant que les médias nous assomment de « vérités » sur la covid;
Si le moral des français est en berne vous êtes en partie responsable.

Votre journaliste a demandé à son interlocuteur son avis sur un passeport anti covid qui permettrait d’accéder à des endroits (restaurant, cinéma, salle de spectacle,) actuellement fermés. Il a répondu que pour l’instant on n’avait pas la preuve que l’on ne transmettait pas la maladie en étant vacciné. Je pense qu’il faudrait plutôt parler de carnet de vaccination (de la même façon que pour la fièvre jaune par exemple), qui serait reconnu de façon mondiale et qui permettrait à terme et en plus des événements culturels de donner l’accès aux transports en avion par les compagnies aériennes et aux pays l’exigeant. Ce carnet serait la preuve de l’administration du vaccin et permettrait en fonction des connaissances scientifiques de servir de passeport sanitaire. Il est indispensable de recevoir ce carnet à la deuxième injection du vaccin. Merci de parler de ce sujet qu’il est urgent de traiter avec vos prochains invités afin de ne pas avoir à courir après cette preuve de vaccination a posteriori. C’est un problème global de vacciner et d’en donner la preuve. Merci pour vos émissions.

Vaccin Astrazeneca : définition correcte
Pourquoi personne ne se demande sur vos antennes pourquoi on n’a pas produit de vaccin classique en Europe ? Au lieu de tout miser sur des technologies expérimentales et d’abandonner notre souveraineté à des entreprises qui nous font payer 10 fois le prix du vaccin (je rappelle que l’UE comme les US ont financé directement les phases cliniques qui sont les phases les plus chères de la mise sur le marché d’un vaccin, vaccin qu’on repaye maintenant 5 à 10 fois son prix de revient), nous aurions pu, comme la chine, développer en parallèle un vaccin classique, qu’on aurait pu produire partout dans le monde, partager les connaissances sur le procédé de production pour l’améliorer…
Mais non, on préfère se faire avoir par des entreprises privées …
Ces questions sont techniques, mais pas tant que ça sur leurs implications en termes politiques et éthiques. J’espère entendre une voix plus critique sur vos antennes à ce sujet, car vous en manquez réellement.

Reportage sur la campagne de vaccination sur le covid dans le journal de 8h00 le 10/01/2021
Vous avez fait un reportage où on entendait UN médecin faire des remarques à UNE infirmière car elle faisait le vaccin anti covid en sous cutanée et non en intra musculaire.
Cela laisse entendre que les infirmières ne suivent pas les consignes données par les médecins.
Vous auriez dû plutôt faire votre reportage en disant que les médecins (hommes ) laissaient les infirmières (femmes) se débrouiller seules sans leurs donner les bonnes informations……
Mais bon voilà encore un exemple où l’homme sait tout mieux que la femme, n’explique rien et quand une erreur est faite bien sûr c’est la faute à la femme
J’ose espérer que vous allez faire un autre reportage corrigeant ce lamentable reportage

Ras le bol des « yakafokon »
Juste pour vous signaler, qu’avec la couverture médiatique actuelle de la crise sanitaire. Quel que soit le média d’ailleurs. J’en suis venu à fuir le point d’information y compris sur France-info, radio que j’écoutais régulièrement (L’émission « Les informés » ne dérogeant pas à ce constat). Tant ils sont envahis de donneurs de leçon, les « Yakafokons » qu’ils soient opposants politiques, médecins contradicteurs ou simple quidam qu’il est facile de faire dire ce que l’on veut dans la période actuelle.
La France serait le plus mauvais élève parmi tous les pays de PIB identique. Vraiment ???
Ceux qui critiquent l’organisation de la vaccination mise en place, en fustigeant un excès de précautions auraient été les mêmes à critiquer un manque de précautions.
Je regrette que les journalistes ne jouent pas toujours leur rôle de contradicteur et de médiateur quand leurs invités sont d’une mauvaise foi évidente.
Les pires de ces journalistes étant ceux qui jettent de l’huile sur le feu, c’est la course à l’échalote pour faire le buz. C’est insupportable !
Ne voient-ils pas qu’ils prennent le risque de se décrédibiliser en agissant de manière si populiste.