#22 L’édito politique de Thomas Legrand : Les éoliennes : une nécessaire réglementation

Les éoliennes : une nécessaire réglementation © Getty / Charday Penn

Les éoliennes : une nécessaire réglementation © Getty / Charday Penn

« Les éoliennes présentent un enjeu politique, puisqu’il s’agit d’une manifestation concrète de la transition que tout le monde, maintenant, appelle de ses vœux. Une transition qui s’imprime dans nos paysages et qui a été entamée, avant même que les instruments de régulation de leur implantation soient établis. »
Les auditeurs ont réagi à l’édito politique de Thomas Legrand ce 2 juin. Des messages à lire ici :

Je suis scandalisé par votre billet de ce matin concernant les éoliennes, assimilant leurs opposants à des gens d’extrême droite et anti modernes ,ce n’est pas parce que certains dans cette mouvance récupèrent ce sujet que tous ceux qui s’opposent à ces implantations peuvent être ainsi qualifiés par des journalistes ; les éoliennes engendrent des nuisances, détruisent effectivement les paysages, tuent des millions d’oiseaux et de chauve-souris (il y a des études scientifiques très précises sur le sujet, encore faudrait-il que certains commentateurs sortent de leur paresse et les lisent).

Vous n’habitez pas à côté d’une éolienne ! Moi, OUI!
Alors ne parlez pas de ce que vous ne connaissez pas.
Regarder les éoliennes en passant sur la route et vivre avec tous les jours, sont 2 choses différentes.
Les centaines de camions toupies de béton, les centaines de camions de cailloux enfouis dans le sol, LE BRUIT – quand elles tournent – un véritable supplice chinois, les ombres portées, le saccage du paysage de nos territoires ruraux, les cadavres d’oiseaux aussitôt avalés par les renards (maintenant on les voit même en plein jour ! signe que le garde-manger est bien garni…), etc… Tout ça c’est de l’écologie et la préservation de la biodiversité !? Il faut bien être de la ville pour le croire !

Monsieur
Je suis plutôt d’une tendance politique centre -droit.
Je rejette le RN
Je fais pourtant partie des personnes luttant contre l’éolien et suis tout à fait en accord avec ce que liste Stéphane Bern dans son article
L’éolien s’implante de façon anarchique dans nos campagnes contre l’avis des habitants
L’éolien est surement un des plus mauvais investissements écologiques
Stéphane Bern n’est pas l’anti éolien que vous citez. Il a été bien conseillé scientifiquement pour écrire son article.
Jean -Marc Jancovici enseignant et conférencier français, professeur à l’école des mines Paris-tech, ingénieur de l’École polytechnique, diplômé de l’École nationale supérieure des télécommunications montre dans son article que l’éolien comme le solaire ne sont surement pas les meilleurs investissements pour conduire la transition énergétique. Sa conclusion est que « l’ordre de grandeur auquel nous parvenons, donc, c’est qu’une électricité décarbonée produite essentiellement à base d’éolien et de photovoltaïque demande en gros 10 fois plus de capitaux que si elle est produite à partir de nucléaire. En France, pour conserver une électricité décarbonée une fois les réacteurs actuels mis hors service (ce qui finira bien par arriver, que ce soit au bout de 40 ans, de 60, de 80 ou de 67,4), la meilleure idée est donc… de refaire du nucléaire ».

Il n’y a que les Parisiens comme vous qui trouve que l’éolien est bien. Elles sont loin de chez vous, elles ne font pas de bruit, elles ne produisent pas d’effet stroboscopiques, elles ne mettent pas en péril votre santé par la production d’ultrasons, elles ne sont pas devant vos fenêtres, elles ne font pas baisser la valeur mobilière de vos biens…
Votre chronique était trop partiale.

Oh !! les Parisiens !!
Réveillez-vous, informez-vous et sortez de vos tours !!!
Vous êtes prêts à avoir un monstre de 200m de haut à 500m de votre habitation, la rendant invivable et invendable !!
C’est ce qui nous attends, ruinant notre investissement immobilier de toute notre vie.
Le rendement de ces machines est dérisoire, elles ne marchent qu’a grand coup de subventions.
Venez sur le terrain, documentez-vous, avant de vous en prendre à Mr Stéphane Bern qui, lui, a fait son boulot de journaliste !!!

Je constate une fois de plus que chaque chronique de France Inter sur ce sujet tente de minimiser le problème et de ridiculiser les riverains concernés, voire les associer à l’extrême droite : cessez d’insulter des Français qui veulent simplement une implantation plus raisonnée et équitable-pour exemple, consultez la carte du schéma actuel d’implantation de la Nouvelle Aquitaine…il n’a rien à voir avec la carte des vents…les petites zones rurales du nord de cette région devenues des poubelles où l’on jette tout ce dont ne veut pas sur le pas de sa porte, alors qu’elles peinent déjà à survivre…considérez aussi la règle de la distance de 500m des habitations, qui n’est plus adaptée à des éoliennes de 160-200m de haut!
J’attends toujours une présentation équitable de ce problème par votre radio.

Non aux éoliennes à 500 m maison
Mais comment peut-on dire que les éoliennes sont écologiques, faites votre boulot de journaliste, renseignez-vous sérieusement !! Ma maison se trouve à 500m d’un projet de 4 méga éolienne de 180m : elle ne vaut plus rien. : déjà 3 ventes annulées en 6mois depuis que le projet est rendu publique. Et faire passer les antis éoliens pour des réactionnaires passéistes c’est minable. Il y des millions de m2 de parking et hangar à couvrir de panneaux solaires sans faire emmerder la population, et détruire notre environnement et notre cadre de vie.

J’ai entendu ce matin votre édito sur les opposants aux éoliennes et j’ai besoin de vous écrire pour vous dire que je ne me reconnais pas dans vos portraits. En préparant une intervention auprès des lycéens sur le thème du réchauffement climatique et des droits humains, je me suis intéressée à l’extraction du cobalt et de tous ces minerais nécessaires pour faire fonctionner nos batteries. Il s’avère que pour avoir un air plus sain dans notre pays nous fermons les yeux sur la dégradation de la vie des habitants de RDC et de Chine… Non cette énergie n’est pas propre. De plus je vous invite à écouter Jean Marc Jancovici dont les travaux montrent que l’investissement colossal que nous mettons dans l’implantation de ces structures ne va pas dans le bon sens aux vues de l’urgence climatique et de nos besoins énergétiques que l’on refuse de restreindre. L’éolien donne l’illusion que nous pouvons conserver nos modes de vie grâce à une énergie que vous avez nommé « propre ». Les éoliennes offshore et leurs aimants permanents étant les plus gourmandes en terres rares qui hélas ne sont pas renouvelable. Je ne suis pas contrariée par l’atteinte de nos paysages mais par l’atteinte aux droits humains de ceux que l’on sacrifie pour notre confort.
Je vous remercie. Je vous souhaite une belle journée.

J’écoute souvent avec intérêt l’édito politique de Thomas LEGRAND. J’ai été déçu par celui de ce matin concernant l’énergie Eolienne. Thomas compare les anti-éoliens à des réactionnaires ou des anti-progrès. C’est peut-être vrai pour une certaine frange d’entre eux. Le choix de notre politique énergétique est crucial pour notre avenir à tous, à la fois pour notre compétitivité économique et pour lutter contre le changement climatique. Ce choix doit d’abord s’effectuer sur des critères techniques et scientifiques. En l’occurrence, il faut regarder le mix électrique Français (ou même européen) dans sa globalité. Alors, il faut reconnaitre que le déploiement de l’éolien en France a peu d’intérêt dans le contexte actuel. Le mix électrique Français est déjà très décarboné. L’éolien étant très intermittent, il ne permet pas véritablement de fermer des centrales pilotables (e.g. nucléaire, ou gaz). Car, ces centrales restent nécessaires en l’absence de vent. Donc, il ne permettra ni de baisser les coûts de l’électricité en France ni de baisser ses émissions de CO2. Dès lors, il me paraît légitime de s’interroger sur le bien-fondé d’investir maintenant notre argent dans une technologie qui présente peu d’intérêt. La priorité est de consommer moins. A ce titre, il serait peut-être plus utile d’investir cet argent dans l’isolation des logements, l’aide aux foyers pour la rénovation thermique, le déploiement de transport bas carbone (vélo, marche, train …). A mon avis, ce genre d’édito est contre-productif. Il tend à politiser des sujets techniques, et donc radicaliser les positions, alors que nous avons besoin d’un débat serein sur des bases scientifiques et techniques. Vu la gravité de la situation climatique, toutes les énergies bas carbone (hydraulique, nucléaire, solaire et éolien) sont utiles. Nous devons les utiliser à bon escient et éviter de les opposer. Note: Voir par exemple

Les adhérents de l’association ASPER (Association pour la sauvegarde et la préservation de l’environnement rural) que j’ai l’honneur de présider, s’insurgent contre les propos tenus par Mr Le grand. On se rend bien compte que les gens des villes ne SAVENT RIEN de la vie en milieu rural et ne connaissent absolument PAS ce que c’est que VIVRE 24h/24 à côté d’un parc éolien. NOUS OUI ! NOUS SOUFFRONS DU BRUIT ! NOUS SOUFFRONS DE VOIR NOS VILLAGES SACRIFIES avec des engins qui, à la fin, ENCERCLENT TOUS NOS HAMEAUX pour une production minable (pas un seul tour de pales en septembre 2020 !). Nous en avons mare d’entendre les boniments de ces gens qui CROIENT savoir ce qui est BON POUR NOUS. Alors qu’ils n’y connaissent RIEN. Stéphane Bern, lui, à bien compris que l’éolien ce n’est PAS bon pour la planète. JUSTE UNE HISTOIRE DE FRIC. Les écolos des villes on les connaît, ce sont ceux-là même qui ne supportent pas le bruit d’un coq ou d’un tracteur quand, par hasard, ils viennent faire un tour à la campagne…. Ceux qui confondent puissance éolienne INSTALLEE et puissance réellement PRODUITE (4 à 5 fois moins suivant la région) … Ceux qui confondent moulins à vent de nos ancêtres et éoliennes industrielles… Ceux qui admettent que la Loi ne nous permette plus de combattre ces engins de 200 m de haut à côté de nos maisons (Loi d’exception : pour nous plus aucune possibilité de faire appel !)
Les éoliennes ayant envahi toute la France, y compris les zones soi-disant « protégées », il est logique que toute la France Rurale se révolte. Ce n’est pas une raison pour affirmer que les opposants sont des gens du Rassemblement National. C’est FAUX et INSULTANT ! Mais il peut se comprendre que parmi les gens des campagnes qui se sentent à ce point méprisés, certains soient tentés par le vote extrême.
J’espère que vous prendrez quelques minutes pour me lire, et réfléchir à ce que vivent réellement les riverains de ces installations INDUSTRIELLES…
Recevez mes sincères salutations.

Lamentable ! ceux qui sont contre l’éolien votent front national et sont contre l’écologie forcément . Venez vivre à la campagne et vous comprendrez les méfaits de cette technique

J’ai écouté cette chronique. Je vous invite à suivre les cours de l’école de mines par Jean Marc Jancovici disponibles sur internet (10 x 2 heures mais c’est un minimum pour aborder le sujet de la transition énergétique). Cordialement.

J’ai l’habitude des discours, commentaires pro-éoliens… quoi qu’il en coûte. Souvent partiels, prenant de haut ou en dérision les antis, ou les simplement critiques. La question de savoir si le plan éolien français est véritablement écologique n’est pas risible, elle se pose. Le dossier de Laurent Mauduit est à cet égard exemplaire, abordant tous les aspects, ses aberrations, ses mensonges, ses pratiques douteuses, ses menaces. La balance pour/contre est vite faite, et pour le moins, un moratoire s’impose dans certains cas, comme celui-ci.

Pourquoi ne pas exiger des installateurs d’éoliennes la remise en état du terrain avec suppression intégrale du massif de béton après l’arrêt de production comme on l’exige pour EDF à propos des centrales nucléaires ou autres ? Pourquoi ne pas leur imposer le recyclage global de toutes leurs installations y compris les pales en carbone ou composite ? Pourquoi ne pas partager les revenus avec toutes les communes impactées et non la seule commune où elles se situent ?
Le papier de Stéphane Bern était très pertinent !
Aucun mot sur le financement de certaines ONG et hommes politiques par le lobby des éoliennes !!! (Ouvrage de Fabien Bouclé non démenti, la face noire de la transition écologique). Un fidèle du service public

Ceci est un message pour Thomas Legrand,
Merci pour vos Éditos que j’écoute très régulièrement.
A propos de celui de ce matin sur les Éoliennes, je trouve dommage que vous n’ayez pas évoqué la question que pose l’implantation des éoliennes dans la préservation de la biodiversité, en particulier de la question des chauves-souris (voir Des pales et des ailes sur le site The conversation). Problème complexe, comme beaucoup d’autres, que la meilleure prise en compte de l’impact sur le vivant de nos technologie moderne. C’est sans doute sur ce genre de questions (locales) que on peut espérer qu’une information du public, préalable à un vrai débat démocratique (local) et qui reste à organiser, qu’on peut espérer contrer les appétits électoraux de la bête qui dort.