#3 Covid

FatCamera GettyImages vaccin ado

FatCamera GettyImages vaccin ado

Un reportage de France Info vient de passer à l’antenne pour indiquer que très peu d’enfants sont vaccinés covid -19 car les parents ont peur. Je pense que la raison est le manque de doses disponibles. Pourriez-vous étudier le nombre de doses, »enfants » réceptionnées et le nombre de créneaux de vaccination disponibles ? Merci pour l’info juste.

Pourquoi, sur France Inter quand des docteurs et médecins sont interviewés, les journalistes ne leur demandent pas quels sont leurs conflits d’intérêts sur le sujet qui sera abordé. C’est la loi. Ça devrait être automatique… Et cela me déçoit de votre part…

Depuis maintenant plusieurs années vous omettez ce qui est la loi en France de demander les conflits d’intérêts des médecins qui interviennent sur votre antenne, mais citez leurs titres. Je crains que ce ne doit pas en lien avec une méconnaissance des lois et des pratiques en France dans les interviews, interventions orales et articles de tout médecin. Merci de votre réponse et en espérant que vous respecterez la loi pour vos prochains invités en ayant vous-même fait une recherche sur les conflits d’intérêts de chaque invité

Depuis l’Autriche, beaucoup de choses paraissent incompréhensibles : ici, on pratique les tests PCR salivaires dans les écoles sous la surveillance du professeur ou de l’instituteur, sans que les enseignants n’aient jamais dit que ce n’est pas leur travail. Et depuis le printemps dans toute l’Autriche, les masques chirurgicaux ont disparu au profit des masques FFP2 qui filtrent les aérosols, c’est-à-dire les virus en suspension dans l’air : pas besoin de purificateur d’air, on l’a sur le nez…

Une question simple : comment va se transformer le passe sanitaire en passe vaccinal pour tous ceux qui n’ont pas de smartphone et/ou qui n’ont pas l’application « tous anti covid »? faudra-t-il télécharger un nouveau document papier ? Merci de votre aide pour comprendre ce changement.

Je suis un auditeur attaché à une information précise et je m’étonne, je m’agace, de devoir subir une information qui se limite, avec une réelle application, aux contaminations, aux hospitalisations, et aux personnes en réanimation, ignorant soigneusement le nombre de morts dus au Covid. Cette façon d’oublier, sciemment, une précision précieuse pour mesurer la réalité et la dangerosité du virus, même avec un variant trop souvent présenté comme « moins agressif » est d’autant plus regrettable qu’à mon humble avis, donner, chaque jour, le nombre de morts causés par le virus, pourrait faire réfléchir les récalcitrants à la vaccination.

Auditeur fréquent de votre émission, je tiens à émettre un avis sur l’émission du 17 janvier. Le problème pour tirer le vrai du faux sur cette épidémie, l’efficacité de la vaccination et des mesures prises, encore faudrait-il que les différents intervenants utilisent les mêmes données… Votre intervenante utilise un chiffre de 700 enfants de moins de 16 ans à l’hôpital, information que je ne retrouve nulle part sur les différents sites de la toile que je consulte régulièrement pour suivre l’épidémie. En tant d’enseignant en biologie et titulaire d’un doctorat en biochimie, certes acquis il y a trente ans, je trouve votre intervenante bien sûr de ses propos. Le problème initial dans cette pandémie, évidement incontestable, c’est l’obtention de données fiables et à jour que la numérisation des données pouvait nous apporter, mais que les différents acteurs (scientifiques, médecins, pharmaciens, laboratoire politiciens, journalistes …) présentent chacun du côté qui les avantages accompagnés d’un vocabulaire et de qualificatifs qui enlèvent toute crédibilité (exponentiel, flambe, vague…) Les émissions sur le covid deviennent de plus en plus des discussions de café d’un niveau plus ou moins élevé selon les arguments avancés où même de « grands scientifiques » en arrivent à divulguer des informations qui sèment le doute. Je me demande où peut-on trouver des informations fiables dans cette « crise sanitaire » ?

Nous entendons dire que le « passe-vaccinal » est adopté. OK !
Nous entendons au cours des différentes informations à ce sujet que pour nombre de situation la « passe-sanitaire » ne sera plus suffisant. Mais serait-il possible que des explications plus précises soient fournies : une personne a le « passe-sanitaire » parce que ses vaccinations sont à jour, est-ce que cette personne devra faire un test pour que son « passe-sanitaire » devienne « passe-vaccinal » ou bien le document « passe-sanitaire » sera-t-il systématiquement transformé par la sécurité sociale en « passe-vaccinal » ? Merci de diffuser la question et éventuellement la réponse à celle-ci ?

A-t-on un recul sur la vaccination des enfants notamment sur les effets indésirables (problème de fertilité notamment). L’agence française de Pédiatres conseillait d’attendre. Ne devrait-on pas laisser les enfants faire leur immunité

Le vaccin ne servirait plus qu’à protéger des formes graves. OK ! Mais alors pourquoi continuer de vacciner tout le monde alors qu’il n’y a eu, au cours des différentes épidémies de covid, aucune surmortalité chez les moins de 65 ans ? Pourquoi ne pas vacciner que les personnes âgées ou à risques ?

Vous parlez tous les jours de 3 ème dose de vaccin. Or je vois sur mon suivi que je serai bientôt éligible à une 4e dose, avec un passe qui se désactivera si je ne la fais pas. Avez-vous des informations concernant cette 4e dose ? Pourquoi n’en a-t-on jamais entendu parler dans les médias ? Il paraît que les personnes âgées ont déjà reçu leur 4e dose ?

Tester si frénétiquement anti Covid, c’est toujours mieux que rien, mais pourquoi votre option de ne plus jamais rappeler que c’est d’une fiabilité toute relative, et générateur de bien des faux tests négatifs (surtout en autotest), et donc d’un faux sentiment de sécurité ? Des chercheurs allemands (étude publiée dans le journal Euro surveillance, puis relevée par Le Monde) ont montré que sur 122 autotests ayant obtenu le marquage CE, 26 n’ont pas de sensibilité suffisante. Globalement, la sensibilité va de 30 % à 100 %. Ajoutons que l’évaluation de cette performance est confiée normalement… Aux industriels eux-mêmes de la chose. On n’est jamais aussi bien noté que par soi-même… Par surcroît, pour tenter de mettre un peu d’ordre, si l’Union européenne a établi une liste de tests aux caractéristiques vérifiées, cela n’empêche nullement les autres kits d’être quand même vendus comme les autres en pharmacie !

Je suis vaccinée mais je ne comprends pas l’intérêt du passe vaccinal si même vacciné on peut transmettre le virus sans avoir de symptômes. De plus ce sont les 11-30 ans qui transmettent le plus le virus, or on préfère préconiser une 3ème dose pour les plus de 18 ans et pour le moment exclure les 11-18 de cette 3ème injection. Bref beaucoup d’incompréhension…

M. Fontanet, épidémiologiste, affirme qu’on est en fin d’épidémie. Vu le nombre des effets secondaires, et l’absence de risque des enfants de faire une forme grave, quel est l’intérêt du vaccin.

Ce message pour vous remercier de votre pertinence hier matin quant à vos questions à l’épidémiologiste en écho avec les citoyens dont je suis qui s’interroge sur la vaccination 1 et 2, et 3, et 4 doses, et plus… Et tous les effets secondaires après l’injection. Les arguments de l’épidémiologiste, sont très flous mais assénés avec beaucoup d’assurance. Merci encore d’avoir porté notre voix de bon sens sans aucun lien avec les antivax ou autres extrémistes.

Je vous ai entendu annoncer les chiffres très élevés de contamination covid, et de conséquences sur les hôpitaux. Vous avez cité les chiffres d’admission à l’hôpital (public), mais il est indispensable de citer aussi le nombre de sorties (soins critiques, ou non) : sans ces données, on ne peut comprendre que l’activité des « soins critiques » soit en baisse… Et non en hausse, comme les seuls chiffres de contamination en forte hausse que vous avez mis en avant et sans doute d’admissions pourrait le faire craindre. L’activité de l’hôpital est mesurée notamment par le solde des entrées et des sorties de patients, plus ou moins rapides selon la gravité des maladies. Or, tout le monde constate que le variant omicron dont on parle est moins grave que le précédent. Merci de ne pas omettre les nouvelles meilleures.

Cela est désolant d’entendre que l’on compare les personnes qui se posent des questions légitimes sur l’innocuité de ces nouvelles injections géniques anti-Covid et la balance bénéfice/risque de celles-ci, à des « antivax » primaires qui sont eux comparés avec des « plastistes » Cela me semble grotesque, médiocre et assez malhonnête. D’un côté, il prône l’esprit critique mais de l’autre il en délimite les contours, c’est étrange…