« Par contre », Christophe Benzitoun

« Par contre » ou « en revanche » : les auditeurs écrivent régulièrement pour connaître la bonne formulation à utiliser. Christophe Benzitoun, maitre de conférences en linguistique française à l’ATILF (Analyse et Traitement Informatique de la Langue Française, un laboratoire public de recherche en sciences humaines et sociales, du CNRS et de l’Université de Lorraine spécialisé en sciences… Lire la suite

Les anglicismes – Bernard Cerquiglini

“Je suis plus que scandalisée de ces mots anglais qui envahissent notre langue la langue française est en perte totale d’existence au détriment de nos ancêtres le franglais est omni présent.”Les anglicismes sont-ils un danger pour la langue française ? Bernard Cerquiglini, Professeur émérite de l’Université de Paris, Membre de l’Académie royale de Belgique explique… Lire la suite

« Breloque » – Jean Pruvost

« Très étonné que les journalistes utilisent le mot « breloque » pour parler des médailles olympiques. C’est inapproprié et désobligeant pour les athlètes. »Que signifie le mot « Breloque » ? Ce terme est-il méprisant pour les athlètes recevant une récompense ?Jean Pruvost, lexicologue, explique le sens du mot.

« Se faire violer », « Se faire siffler » par Laélia Véron

“Une femme ne se FAIT pas violer, elle est violée !!! Elle ne se FAIT pas siffler elle est siffléeSi tout le monde utilise ce genre d’expression : “se FAIRE”… comment les choses changeront-elles ?” Quand on dit « elle s’est fait violer », n’induit-on pas une acceptation ? Laélia Véron, enseignante-chercheuse en stylistique et… Lire la suite

« Grièvement » ou « Gravement » ? – Laélia Véron

“Permettez-moi de vous signaler une faute de français : on ne dit pas que la femme victime des violences de son mari a été « gravement blessée » mais « grièvement blessée.” Quelle différence de sens apporte l’utilisation de l’un ou de l’autre ? Laélia Véron, enseignante-chercheuse en stylistique et langue française répond aux auditeurs.Co-autrice avec Maria Candea… Lire la suite

« Commémorer » et « Célébrer » – Jean Pruvost

“Il a été annoncé que l’on célébrait aujourd’hui un événement tragique. Le verbe célébrer me semble vraiment mal choisi. Commémorer serait plus approprié. “ Célèbre-t-on ou commémore-t-on des événements tragiques ? Les auditeurs réagissent à l’emploi d’un terme ou de l’autre. Jean Pruvost, lexicologue, explique le sens des mots.

À vélo ou en vélo ? – Laélia Véron

« Pourriez-vous informer vos invités, qu’on circule “à” vélo ou “à” moto et non “en” vélo ! » nous écrit un auditeur.Qu’en est-il vraiment ? Nous avons posé la question à Laélia Véron, enseignante-chercheuse en stylistique et langue française.Co-autrice avec Maria Candea du livre Le français est à nous, et le podcast « Parler comme jamais »… Lire la suite

« Covid-19 » : féminin ou masculin ?

« Je suis profondément agacé par la plupart des journalistes qui s’obstinent à dire LE COVID19 et non LA COVID19 . Ils devraient pourtant savoir que le D signifie disease donc maladie en Français. C’est donc LE coronavirus mais LA covid 19. Ces journalistes donnent donc l’impression de ne pas savoir de quoi ils parlent et… Lire la suite

Faut-il dire « hausse du mercure » ? par Laélia Véron

Des auditeurs reprochent l’utilisation du terme « mercure » dans les bulletins météo. Peut-on encore dire « hausse du mercure » ? Laélia Véron, enseignante-chercheuse en stylistique et langue française, revient sur cette formulation dans notre série de vidéos consacrée au sens des mots. Laélia Véron est co-autrice avec Maria Candea du livre « Le français est à nous », et… Lire la suite

Distanciation « sociale » ou « physique » ? par Laélia Véron

L’épidémie de Covid-19 a imposé tout un lexique de mots et d’expressions. Pourquoi employer « distanciation physique » au lieu de « distanciation sociale » ? Si cette dernière expression a largement été utilisée en début d’épidémie, les autorités préconisent désormais de dire « distanciation physique ». Laélia Véron, enseignante-chercheuse en stylistique et langue française revient sur cette expression dans notre… Lire la suite