Les liaisons, Maria Candea

« On dit « Les êtres (Z) humains » avec la liaison et « les (‘ ) handicapés » sans liaison, et non pas l’inverse ! De la même façon, le mot « euro » n’a pas de H. Pourquoi donc ignorer une liaison obligatoire? En cas de doute, remplaçons « euros » par « année » Nous dirons donc 1000 (L) ans , 1000 (L)… Lire la suite

« Etatsuniens » par Bernard Cerquiglini

“Pourquoi les journalistes utilisent “américains” ? Dans le dictionnaire le mot  » étatsuniens » est bien signalé pour désigner les habitants de ce pays” Les réactions sur l’utilisation du terme « américains » pour désigner les habitants des États-Unis sont toujours aussi nombreuses. Certains des auditeurs proposent « Étatsuniens ». Qu’en pensez-vous ? Bernard Cerquiglini, Professeur… Lire la suite

« Voilà », Maria Candea

“Humble salutation d’une auditrice très agacée et désolée d’être tellement agacée, tous ces « voilà » qui ponctuent le discours, voilà, de votre invitée, c’est…voilà, comment dire ? À part, voilà, insupportable ? pas d’autre mot, voilà ? » Maria Candea, professeure en sociolinguistique du français à l’Université Sorbonne Nouvelle, Co-autrice avec Laélia Véron des livres « Le… Lire la suite

« Pallier à » Christophe Benzitoun

« Pallier quelque chose », ou « Pallier à quelque chose ». Quelle est la bonne formulation à l’oral ? Christophe Benzitoun, maître de conférences en linguistique à l’ATILF (CNRS) et à l’Université de Lorraine, explique le sens et l’origine de l’expression « Pallier à »Il est l’auteur de « Qui veut la peau du français ? » paru aux éditions Le Robert.

L’inversion du sujet

« Pourquoi quasiment tous vous journalistes posent -ils les questions en mauvais français, sans inversion pronom / verbe? Ex: demain vous allez participer à la manifestation ? Vos élèves vous posent des questions…? Dans tout ça, vous aimez quoi ? Etc… Écoutez, c’est parfois irritant par rapport au niveau intellectuel des émissions. Certes c’est une expression… Lire la suite

Les « écolos », Bernard Cerquiglini

“Pour l’usage à longueur d’antenne du mot « écolo », la question n’est pas de savoir si on peut abréger des mots. Ce terme a un côté infantilisant, folklorique. On ne nous parle pas de « socialos » de « cocos ». Il y a un côté dévalorisant, ne semblant pas prendre au sérieux les écologistes.” Bernard Cerquiglini, Professeur émérite de… Lire la suite

« Un espèce de »

J’aimerais que le mot « espèce » retrouve son genre féminin et ne plus entendre « UN ESPECE » de tabouret, comme si « espèce » était un adjectif s’accordant à un nom… « Un espèce de », ou « une espèce de » ?Anne Abeillé, linguiste et professeure à l’université de Paris Cité, explique la différence entre ces deux formules.Anne Abeillé est Codirectrice de… Lire la suite

« Bonjour à tous », Christophe Benzitoun

Dire “Bonjour à tous” ou bien ne parler que des “auditeurs” à l’antenne, est-ce une façon d’invisibiliser les femmes ? Christophe Benzitoun, maître de conférences en linguistique à l’Université de Lorraine, explique le sens de l’expression “Bonjour à tous”Il est l’auteur de « Qui veut la peau du français ? » paru aux éditions Le… Lire la suite

« Par contre », Christophe Benzitoun

« Par contre » ou « en revanche » : les auditeurs écrivent régulièrement pour connaître la bonne formulation à utiliser. Christophe Benzitoun, maitre de conférences en linguistique française à l’ATILF (Analyse et Traitement Informatique de la Langue Française, un laboratoire public de recherche en sciences humaines et sociales, du CNRS et de l’Université de Lorraine spécialisé en sciences… Lire la suite

Les anglicismes – Bernard Cerquiglini

“Je suis plus que scandalisée de ces mots anglais qui envahissent notre langue la langue française est en perte totale d’existence au détriment de nos ancêtres le franglais est omni présent.”Les anglicismes sont-ils un danger pour la langue française ? Bernard Cerquiglini, Professeur émérite de l’Université de Paris, Membre de l’Académie royale de Belgique explique… Lire la suite