#50 Le covid19

ARIE BOTBOL AFP

Je suis médecin généraliste ; concernant la 3e dose votre annonce depuis quelques jours est « désactivation pour les plus de 65 ans » sans précision , or voici les informations qui nous ont été transmises par la DGS : la désactivation du passe au 15.12.21 pour les plus de 65 ans ne concerne que les personnes vaccinées avant le 17.05.21 ; pour les autres, la désactivation du passe ne sera effective que 8 semaines après la date d’éligibilité (cette date étant de 5 mois après la 2e dose) veuillez donc rectifier pour éviter de paniquer indûment les auditeurs.

Je suis en train de vous écouter et je voudrais comprendre pourquoi vous ne dites pas que les plus de 65 ans doivent faire la troisième dose après 5 mois + 8 semaines de tolérance, comme on peut le lire sur les sites gouvernementaux… Cela n’est-il pas rajouter à l’affolement ?

Pourriez-vous arrêter de répéter en boucle qu’il y a maintenant 50 000 malades par jour ? Vous devez parler de « contaminés » dont la plupart ne seront jamais malades. Pourquoi effrayer ainsi vos auditeurs ?

Merci de faire un sujet sur la vaccination des enfants et des jeunes. Il y a beaucoup à dire.

On ne parle que des médicaments anti-covid américains. Pourquoi ne pas parler du médicament anti-covid du laboratoire nantais Valneva et interviewer sa PDG Odile Duvaux qui, elle, attend toujours son autorisation malgré des tests réussis ? C’est aussi le cas des vaccins nantais français. Pourquoi privilégier les labos américains ? 

Au lieu d’annoncer l’invalidation du pass à partir du 15/12 pour les plus de 65 ans qui n’auraient pas reçu la 3°injection il faudrait préciser : les plus de 65 ans dont la 2° injection remonte à plus de 6 mois. Les informations imprécises affolent les gens dont l’inquiétude est déjà suffisamment grande !

Dans le journal il a encore été répété que les personnes de plus de 65 ans peuvent venir se faire vacciner sans rendez-vous : cela c’est la communication gouvernementale. Si vous posez la question au centre vaccinal de votre commune, vous êtes accueilli par un éclat de rire, on vous explique que les doses suffisantes ne sont pas là, et l’on vous donne un rendez-vous pour quinze jours plus tard. Il faudrait aussi rendre compte de cette réalité-là. 

Comment peut-on dire à des doubles vaccinés qu’ils perdront leur passe s’ils ne font pas la 3e injection alors que l’on N’IMPOSE PAS la vaccination ? C’est pour moi incompréhensible d’être plus exigeant avec un vacciné qu’un non-vacciné volontaire ?

Bravo, Fabienne, de dire qu’il faut enfin vivre avec ce virus. Qu’on laisse vivre nos jeunes qui sont peu malades et qui, de plus auront à gérer les conséquences de la crise climatique. Et qu’on protège les plus de 40 ans, avec tous les moyens : vaccins, Pass, et aussi anticorps monoclonaux…