#13 Guillaume Meurice face aux auditeurs dans le Téléphone Sonne sur France Inter

LIONEL BONAVENTURE AFP

Dans « Le roi n’avait pas ri », Guillaume Meurice, humoriste et chroniqueur, raconte les déboires de Triboulet, bouffon de Louis XII et François Ier. L’occasion de réfléchir aux relations, parfois tumultueuses, entre l’humour et le pouvoir. Il était l’invité du Téléphone Sonne ce jeudi 1er avril.

Les chroniques de Guillaume sont vraiment un bonbon acidulé pour moi. Une question quand même : rendre la connerie drôle ne la rend-elle pas plus acceptable ?

Moi je me régale avec les interventions humoristiques de Guillaume Meurice. Merci à lui pour ce plaisir journalier.

Est-ce de l’humour ou de l ‘opposition politique déguisée en humour ? Je me pose la question…

Question à Guillaume Meurice : Quand l’irrévérence fait finalement révérence, parce que tolérée par le pouvoir, y a-t-il un sens à servir de soupape de sécurité dans la société ?

Merci Fabienne Sintès pour ce moment rafraîchissant en compagnie de Guillaume Meurice. Un vrai régal qui fait du bien.
Bonnes fêtes de Pâques à tous à France Inter et prenez soin de vous !

Incroyable la suite ! De de toute l’équipe de Charline (que j’aime écouter quotidiennement), dont Guillaume, et fan du téléphone sonne ! Les pieds en éventail ! Ce soir !

Comment conserver une certaine neutralité alors que ses convictions politiques sont fortement marquées ?

Moi je l’adore Guillaume, simplement, il faudrait qu’il se ménage, il n’est pas responsable de toute la misère du monde et il ne pourra pas tout réparer tout seul. Que fait-il parfois de honteux (comme écouter les émissions sur les histoires d’héritage, comme je le fais régulièrement !) Merci à lui, il nous fait beaucoup rire mes grands enfants et moi !

Guillaume,
Qu’en est-il de tous ceux qui vous répondent avec intelligence et sagesse. Parfois j’ai aussi envie de les entendre histoire de reprendre foi en l’humanité… Vous nous faites écouter la crème de la stupidité. Parfois pourriez-vous nous faire entendre les gens sensés ? Même si c’est moins humoristique c’est sur…
Merci pour votre bulle d’air ! Merci pour votre émission.

Autant j’aime écouter France Inter, autant l’émission de Guillaume Meurice me fait fuir. Il interviewe les gens et en fait sortir ce qui peut les ridiculiser. C’est sûr que je n’aimerais pas me faire interviewer par lui. Je ne dois pas avoir le « bon humour ». Je suis plus Raymond Devos !

Merci pour ce beau moment d’autopromotion, de flagornerie et de copinage. Aucune critique négative pour l' »humoriste » maison, quelle belle unanimité ! J’ai beaucoup aimé quand il a parlé du « pouvoir de plus en plus oppressif » alors qu’il travaille sur le service public, et que, quelques minutes plus tard, il raconte benoîtement que son éditrice travaille dans la même émission que lui… Où est le « pouvoir oppressif » ? « On » l’empêche donc de s’exprimer ? Encore un qui se prend pour un dissident, mais c’est un dissident de salon.

Guillaume Meurice était l’invité du rendez-vous de la médiatrice :