#46 Jean-François Delfraissy, invité du Grand entretien de France Inter

Capture d'écran, France Inter

Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, était l’invité du Grand entretien de France Inter mercredi 17 novembre.

Cela fait du bien d’entendre des gens comme ce professeur, clair, qui semble honnête, qui s’engage.
Merci pour vos émissions intéressantes, intelligentes, continuez ainsi, il y aura toujours des auditrices et des auditeurs.

On dit que 80 % des personnes admises en réa ne sont pas vaccinées. Qu’en est-il des 20 % restant ? Comment se fait-il que des personnes vaccinées se retrouvent en réa ?

On évoque le vaccin, toujours le vaccin… Qu’en est-il des traitements ?
Pourquoi imposer une 3e dose alors que l’OMS annonce que la 3e dose n’est pas nécessaire ?
Dernière question, pourquoi un pass sanitaire pour prendre le TGV alors que prendre le métro ou le bus ou le RER ou TER (tout bondés) il n’est pas nécessaire de le porter ? Idem pour les meetings politiques à venir vont se faire sans passe sanitaire, mais pour aller au théâtre au cinéma, il le faut… Merci pour vos réponses

Je ne suis pas anti-vaccin, je suis moi-même vaccinée, mais je n’ai toujours pas compris en quoi ce vaccin est une protection collective puisqu’elle ne protège pas de la contagion. Ok pour limiter les formes graves, donc protection personnelle et acte « égoïste », mais qu’en est-il de la propagation ? Merci !

Merci à votre invité de dire qu’il ne sait pas, qu’il n’y a aucune certitude sur le sujet du Covid. Que tout reste à faire, à découvrir au fil du temps et des événements et que cela ne relève pas d’essais sans connaissance. Merci d’avoir un discours réel, sincère et sur des situations simples mais concrètes. Merci. 

À quand le passe sanitaire obligatoire dans les meetings politiques ? Soyons cohérents !

Vous parlez et laissez parler de gestes barrières, dans le métro où nous les prolos sommes entassés comme du bétail, il n’y a même pas de gel hydroalcoolique à disposition. Nous nous cramponnons aux poignées, à la barre que 1000 mains ont touchées avant nous…

Puisque le problème est mondial, j’offre ma 3e dose à une jeune fille pas encore vaccinée parce qu’impossible dans son pays. Ma vie n’est pas plus précieuse que la sienne.

Pas un mot sur le fait que seuls 3% de personnes vaccinées dans les pays en voie de développement ?

Pourquoi ne pas faire des passes sanitaires à photos, et ce, pour limiter au mieux la fraude ?

Pourquoi l’immunité naturelle suite à un covid est-elle aussi peu prise en compte ?
Le pass sanitaire reste discriminatoire et on ne fait pas de la santé à coups de bâton.

Les vaccins, sont-ils modifiés par les fabricants en même temps que la découverte de nouveaux variants ? Le 3e dose, est-elle différente des 2 premières ?

Est-il vrai que la 3e dose est 3 fois plus dosée que la 1re?