#48 « Avenir Lycéen »

High school students take the philosophy exam, the first test session of the 2019 baccalaureate (high school graduation exam) on June 17, 2019 at the Pasteur high school in Strasbourg, eastern France. (Photo by FREDERICK FLORIN / AFP)

Les rédactions de Radio France vont-elles investir le sujet du « faux » syndicat Lycéen « avenir Lycéen » ? D’après les enquêtes menées par les deux médias Libération et Mediapart, leurs révélations sont graves et très inquiétantes quant à la tournure de notre démocratie : créer et soutenir grassement un syndicat lycéen dans le seul but qu’il aille dans le sens de la réforme du bac est une faute grave de la part du ministre de l’éducation nationale J. M. Blanquer. Les citoyens réclament une enquête parlementaire !

De qui se moque-t-on ? Des auditeurs auxquels on ferait gober que l’Unel par ex. n’est pas formaté par l’Unef, et le Snes et les partis de gauche et d’extrême gauche, dans leur lutte systématique contre toute réforme, avec la violence dont ils sont coutumiers, pour faire plier le gouvernement ? Je n’ai pas approfondi ce qui est reproché au syndicat avenir, s’il y a eu détournement de fonds et bien qu’une enquête soit menée avec condamnation. Mais franchement, reprocher à ce syndicat, comme entendu ce matin de la part de la secrétaire du Snes, le manque de spontanéité de leurs dirigeants dans les débats, leur formatage par le gouvernement etc.. C’est vraiment prendre les auditeurs pour des naïfs, voire des idiots. Je regrette d’ailleurs que les journalistes de France Inter n’aient pas donné la parole à la partie adverse, et tendent à ne citer sur les ondes de ce service public que le Snes, que l’Unef etc…

Je m’étonne aujourd’hui de ne pas entendre parler dans les flashs infos du syndicat lycéen de Jean-Michel Blanquer !
C’est quelque chose que se doit d’être rapporté aux auditeurs…
Un ministre qui crée le syndicat avec lequel il veut parler et qui lui donne de fortes subventions !

Pourquoi aucune de vos infos ne parle du scandale du syndicat Avenir lycéen promulgué par Blanquer ??

Comment osez-vous mettre en fin de journal l’affaire de  » l’Avenir Lycéen ». Comment sur une chaine de votre niveau, osez-vous ne donner la parole qu’au ministre, ministre qui dit que c’est un « Non sujet », ministre qui accuse l' »l’ultra gauche » et LFI de manipuler des jeunes, ministre qui a lui-même créé une formation dans le but de soutenir des reformes rejetées par la grande majorité des autres lycéens. Menez votre enquête sérieusement et informez-nous. C’est votre métier, cette affaire concerne tous les lycéens, étudiants, parents, enseignants car au fond ce sont les reformes qui sont en jeu. L’enquête n’est pas finie.

La prochaine fois que vous inviterez Jean-Michel Blanquer, j’espère que vous ne manquerez pas de lui demander des éclaircissements sur Avenir lycéen. Et surtout que, lorsqu’il essaiera de noyer le poisson ou de botter en touche, comme savent si bien le faire les politiques, je compte sur votre pugnacité pour tenter d’obtenir autre chose que de vagues réponses.

J’ai été fort surpris du traitement en 17 secondes de l’affaire relative au syndicat Avenir lycéen. Le présentateur se contente de mentionner des accusations de Libération et de Médiapart selon lesquelles ce syndicat aurait été créé pour faire la « propagande de J.M. Blanquer ». Or, aussi bien dans Libé que dans Médiapart, il est question de beaucoup plus que ça, en l’occurrence de détournement de fonds.

Le sujet traité sur nos antennes :

Sébastien Laugénie ce 24 novembre à 8h sur France Inter : L’association Avenir Lycéen a-t-elle été créée et instrumentalisé par le ministère de l’éducation nationale afin de contrer d’autres mouvements contestataires…Oui disent 2 journaux Libération et Mediapart à l’origine de l’enquête. Absolument pas répond le ministère.France Inter donne la parole ce matin à des acteurs, des témoins de la création de cette associations. Dont une ancienne membre qu’a joint Ouafia Kheniche.
 …………………. 
Marc Podevin le 21 novembre et dans le Journal de Frédéric Barreyre du 21 novembre sur France Inter :
Les principales organisations lycéennes somment le ministre de l’éducation de faire la lumière « Avenir lycéen » a, lui, rejeté en bloc ces accusations. Dans une longue enquête publiée samedi, Libération a étoffé le dossier en assurant que ce syndicat, créé fin 2018, avait « germé Rue de Grenelle, dans l’entourage proche de Jean-Michel Blanquer, pour servir la communication du ministre, et surtout rompre tout dialogue avec les syndicats lycéens » opposés à ses réformes, notamment celle du bac qui avait donné lieu à des mobilisations en 2018.   

Reportage Manuel RUFFEZ  :
Les nouvelles accusations contre le syndicat « Avenir Lycéen ».. provoquent un tollé…Avenir Lycéen.. a été créée en 2018.. Pour servir selon le journal Libération et Médiapart la communication du ministre Jean Michel BLANQUER…Colère des syndicats de lycéens qui dénoncent une propagande d’état. une tentative du minstère de l’éducation d’étouffer la contestation des jeunes… 
…………………. 
 Le 22 novembre sur France Culture par Margot Delpierre diffusion également du même reportage réalisé par Manuel Ruffez