#51 Coronavirus : remarques diverses

getty Andriy Onufriyenko

L’annonce sur votre antenne de l’Application Tousanticovid incite à son téléchargement. Agé de 75 ans, donc personne à risque, j’ai voulu effectuer cette action civique. Mais cette opération nécessite au minimum l’IOS 11.4, IOS compatible avec seulement les Iphones 5S et plus. Hélas je ne possède qu’un Iphone 4S. Il est très suffisant pour l’utilisation que j’en ai et que j’en fais quotidiennement. Changer de téléphone pour un 5S coûte au minimum 100 euros pour un reconditionné. L’actuel satisfaisant mes besoins et n’étant pas un adepte de la nouveauté à tout prix, je préfère affecter cet argent à d’autres priorités. Je suis donc exclu de fait de cette application et je pense être représentatif de ma catégorie sociale. Ancien informaticien, je considère que développer une application qui ne prend pas en compte tous les éléments est une faute professionnelle. Si en plus ce choix a été fait volontairement il exprime un mépris pour un nombre certain de citoyens.  Quand le gouvernement déclare que 8 millions de personnes ont déjà téléchargé Tousanticovid : cela représente moins de 10% de la population, et combien de personnes âgées possédant la technologie nécessaire dans ce nombre ? Il convient donc d’être circonspect sur cette autosatisfaction gouvernementale. Je n’ai pas entendu sur votre antenne ni un invité politique ni même un journaliste soulever ce problème. 

J’écoute votre émission chaque jour. Et j’apprécie la manière dont vous mettez les choses en perspective, la manière dont vous exprimez vos points de vue, vos questionnements, vos doutes, tout en ouvrant la discussion avec vos invité.e.s. J’apprécie la manière dont vous questionnez ces invité.e;s. Mais je m’étonne, et regrette, que sur une question aussi importante que la vaccination anti-Covid, vous n’ayez pas invité une de ces personnes qui la mettent en question. Ce serait pourtant intéressant de le faire, plutôt que de n’évoquer que les doutes, voire la réticence, d’une part importante de la population, en France et partout dans le monde, sans jamais entendre d’autres que les « pro-vaccin » convaincus. Je ne crois pas que les « anti » ne soient que des obscurantistes, des irresponsables et de mauvais citoyens. Merci. 

Plutôt que de nous lister les causes du malaise, et les effets sur la population… demandez plutôt à vos experts des conseils pour traverser ces moments difficiles 

J’entends souvent des commentaires s’agissant des jeunes, période Covid 19. Ce serait une  « génération sacrifiée ».  Au titre des changements inévitables, d’organisation des écoles, facultés, difficultés de trouver un boulot, etc.  A ce sujet, merci de trouver d’autres mots !  En souvenir de celles de 14-18, et récemment de la guerre d’Algérie !!! De vraies générations sacrifiées, celles-là, et pas suite au virus !!!  Merci de me comprendre… J’ai 74 ans, mon grand-père est revenu « massacré » des combats à l’est de la France, (1915) mon père a été arrêté en 1942 et envoyé au STO, mon oncle, en Algérie (deux ans) ….  Combien de morts ? Vous avez dit génération sacrifiée ? J’espère que vous m’avez comprise !!!!      

Je suis enseignante et j’ai été choquée par le titre d’ouverture de votre édition de ce matin : non les enfants qui ne viendront pas à l’école aujourd’hui et demain ne sont pas en vacances 2 jours avant les autres ! Ils sont en auto-confinement à la maison, en télétravail. Contrairement à l’introduction du reportage suivant sur la SNCF, ces 2 jours doivent permettre d’avoir 2 jours de plus pour s’isoler pour avoir 7 jours sans contact avec d’autres personnes avant de se réunir avec des personnes à risque ; ce n’est pas une mesure pour réguler les flux de départ en vacances. 

Je suis enseignante en Lycée professionnel et tiens à vous faire part de mon indignation face à l’annonce du premier ministre. On nous affirme un jour que les jeunes ne sont pas contagieux, qu’en respectant scrupuleusement les gestes barrières tout ira bien. Et le lendemain on les dispense de 2 jours d’école pour qu’ils s’auto confinent et préservent leurs proches ! Quel manque de considération pour le corps enseignant !! Le ministre pense-t-il vraiment que les lycéens vont s’auto confiner ou qu’ils vont plutôt en profiter pour se retrouver et aller en ville ? C’est du grand n’importe quoi !!

Je réagis, ce matin, à ce que je viens d’entendre au 7/9 : pourquoi faire entendre sur vos antennes les propos de ce petit commerçant local qui déplore la contrainte du couvre-feu ? « Moi, c’est à 20h que je commence à travailler » ! Mais oui, nous savons cela, nous savons aussi que c’est à partir de cette heure-là et jusqu’à pas d’heure dans la nuit que se produisent de multiples rassemblements autour de ces points de vente… En donnant la parole à ce commerçant sur vos antennes, comme à tous ceux qui râlent en ce moment, c’est, selon moi, donner du poids à ses propos et attiser encore davantage les réactions de plus en plus fréquentes de la population vis-à-vis des décisions du gouvernement. « Vous voyez ce qu’on nous impose, c’est liberticide, ce n’est pas juste, on se moque de nous… Et ainsi de suite » ! Qu’on ne s’y trompe pas : ce n’est pas le gouvernement le fautif… C’est le virus avant tout, c’est lui le responsable de tous nos maux… Mais aussi tous ces gens qui ne respectent pas les règlements et qui continuent de se réunir en dépit du bon sens et des responsabilités de chacun d’entre nous ! Nous nous sentons piégés par le confinement ramené à 20h… Eh bien oui, c’est comme à l’école, quand un élève de la classe a fait une bêtise et que l’on punit toute la classe ! Nous avons l’impression de tout faire pour respecter le confinement et pourtant, nous nous voyons imposer un nouveau confinement à 20h ! Mais à qui la faute ? 

On peut louper l’école les deux derniers jours mais le ministre de l’éducation a bien déclaré que l’école était le lieu le moins exposé aux contaminations. La logique de mise depuis le début de cette crise continue de s’appliquer copieusement. 

Je vous remercie tout d’abord pour la qualité de vos émissions, notamment la radiographie du coronavirus. Que la science retrouve sa place parmi nous est toujours signe de soulagement pour moi 🙂 Voilà ma question : On entend ici et là que les asymptomatiques sont un problème dans l’épidémie que nous vivons actuellement parce qu’ils sont des transporteurs silencieux du virus. Mais mon bon sens à moi me crie plutôt qu’ils sont la SOLUTION du problème. Si on comprend qui sont ces gens et comment leur corps réussit à se foutre à ce point du passage de la covid-19, alors on ferait un pas gigantesque vers la fin de tous ce bins. L’idéal ne serait-il pas que nous soyons tous asymptomatiques ? Existe-t-il des études sur la population des asymptomatiques, et si oui, que nous apprennent-elles ? Merci à vous, et à vendredi 7h14 ! 

 

Dans le journal de ce jour vous avez présenté 2 villes comme étant les 1ères villes à effectuer un dépistage massif. Je vous signale que Caluire-et-Cuire, la commune où j’habite, dépiste gratuitement et massivement depuis le 7 décembre. Et ce week-end, nous allons faire en continue vendredi, samedi, dimanche. Nous sommes plusieurs personnes faisant partie de la réserve citoyenne a assuré des permanences pour recevoir les appels des personnes voulant se faire dépister et pour les orienter vers les soignants investis dans ce dépistage massif. Ce serait sympa de corriger les informations diffusées depuis plusieurs jours sur votre antenne annonçant Le Havre  et Charleville-Mézière comme les premières communes à mettre en place ce dispositif. 

Il est insupportable d’entendre un journaliste à 19h dimanche 13 Décembre, dire que les tests COVID sont gratuits. La sécurité sociale et nos impôts paient tous ces tests. Nous payons collectivement ces tests par ailleurs peu fiables, il vous faudrait investiguer sur le sujet. 

Vous avez complètement raison : le moral des français est bas depuis le début des confinements.  Je fais partie de ces gens qui passent par différentes phases : déprime, colère, angoisse, doute, espérance (si peu). Musique, lecture, randonnées, travaux manuels agrémentent mon quotidien. Ma radio est maintenant souvent à l’arrêt, notamment pour votre émission (que j’écoutais régulièrement et que je trouvais très intéressante). En effet, je pense que traiter tous les soirs (ou presque), depuis 9 mois, un sujet lié au covid est, pour moi du moins, exagéré. Comment ne pas penser que vous êtes avec ce virus, une autre des causes de ma santé mentale en berne ? Aussi, puis-je me permettre de vous demander de faire entrer un peu de couleur et de variété dans ce monde si austère. Merci d’avance. 

Ce matin nous avons eu droit sur votre antenne à plusieurs reprises à la petite phrase « l’Allemagne ferme ses commerces non essentiels ». Pitié il faut arrêter avec ces mots ! Les utiliser c’est se faire le ventriloque de notre premier ministre : le cinéma, le théatre , les livres ce n’est pas essentiel ! Travailler, prendre les transports en commun, dormir, manger c’est essentiel ! La fièvre acheteuse qui gagne les grandes surfaces et les galeries marchandes c’est essentiel ! La circulation des flux n’est pas un problème dans ces lieux-là. On aimerait que des journalistes ne reprennent pas servilement le langage du pouvoir. Sur votre antenne on ne semble pas connaitre le morceau de Grand Corps Malade : « non essentiel ». 

Je voudrais alerter sur la doxa ambiante vis à vis des jeunes prétendus responsables de l’accélération de la pandémie, du coup ils sont totalement privés d’une vie digne de leur âge faîte d’amitiés, d’activités en commun, de fêtes bien sûr ! j’ai 78 ans inquiète pour notre jeunesse sacrifiée.