La coupe du monde de foot au Qatar

Il est beaucoup question, dans les divers journaux des chaînes de Radio France, de l’aberration écologique que constitue l’organisation d’une coupe du monde de football au Qatar (stades climatisés remplis en majeure partie, sinon en totalité, de spectateurs venus en avion !) et du coût humain de construction des stades par une main d’œuvre immigrée maltraitée. Envisagez-vous, dans ces conditions et par souci de cohérence, de ne pas envoyer sur place d’équipes de journalistes pour « couvrir » cette compétition ?

Un petit mot pour demander aux chaînes de radio de boycotter la coupe du monde de football au Qatar. Ce n’est pas la peine de nous rabâcher les oreilles avec les discours de nos politiciens sur le réchauffement climatique, la disparition des énergies fossiles, l’augmentation des tarifs des énergies, les risques de coupures d’approvisionnement pour relayer des informations et de ce fait cautionner un événement qui bafoue toutes les règles écologiques et sociales. France Inter peut et doit avoir un rôle éducatif pour élever le niveau intellectuel des Français. Il y aura toujours des abrutis sans cervelle qui voudront suivre les résultats de la coupe du monde de football et ils pourront le faire sur des médias sans scrupules mais si on peut éclairer un tout petit peu leur conscience, ce ne serait déjà pas mal. Bien cordialement, Un fidèle auditeur de France Inter

Ce n’est pas un avis que je vous donne mais la liste des titres est restreinte. J’aimerais savoir si, au sein de la rédaction d’information, le débat a ou a eu lieu sur le traitement de l’information de la coupe du monde au Qatar. J’ai consulté un article sur votre site, vous avez relayé l’information sur le journal de La Réunion mais sur France Inter, qu’en est-il ? Avez-vous eu ce débat en interne, quelles décisions avez-vous prises ? Je vous remercie.

Ce qui est une mauvaise plaisanterie, c’est d’organiser la coupe de monde de foot au Qatar, et pas seulement pour des raisons liées à l’environnement.
On pourrait tout aussi bien parler de la formule 1 et de tout évènement qui donne lieu à des consommations massives d’énergie et à des déplacements de matériaux et humains importants.
Nous avons changé d’ère et il faut changer radicalement nous aussi, sans devenir des militants, mais en découvrant de nouveaux chemins politiques et économiques.

Comme je l’ai entendu lors de la présentation de la nouvelle grille France Info, vous allez beaucoup parler – comme de nombreux médias – de la coupe du monde de football au Qatar. Allez-vous également évoquer les conditions absolument atroces de construction des infrastructures, avec la mort d’au moins 6 500 travailleurs pauvres, le scandale écologique que représente cet évènement avec ses climatiseurs géants, et de manière plus générale, la situation au Qatar, un Etat ultraconservateur qui rogne sur de nombreux droits humains fondamentaux ? Et si oui, car j’imagine que vous le ferez ou l’avez fait, n’est-ce pas complètement contradictoire d’avoir d’un côté ces informations et de l’autre, la promotion de cet évènement ? Serait-ce imaginable de le boycotter, ou estime-t-on que la tranche sport est à part, dénuée de considérations morales ? Qu’en pensent les journalistes de votre rédaction ?

Il faudrait que les sportifs de haut niveau, et de façon plus générale, les célébrités montrent l’exemple en se conduisant de façon citoyenne et écologique. Ils ont une responsabilité particulière et devraient être ambassadeurs de la cause climatique. L’affaire du char à voile montre que les gens sont choqués et qu’ils ne sont plus dans le déni. Il faudrait dorénavant aller plus loin et se poser la question de la gabegie carbone de manifestations sportives comme les JO ou la coupe du monde de foot. Surtout au Qatar, où les ouvriers esclaves ne sont pas payés et meurent de chaud au travail, avec des stades climatisés et énergivores. Il est temps de boycotter la coupe du monde au Qatar !!!

Choisir de ne pas couvrir la coupe du monde du Qatar. Votre équipe a choisi, à juste titre à mon avis, de relayer les appels au boycott de la Coupe du monde de foot, lancés par des personnalités publiques.
Des bars et des pubs ont décidés de renoncer aux rediffusions des matchs et aux bénéfices qu’ils engendrent.
Cette semaine, votre Confrère, le journal Quotidien de la Réunion, a annoncé son choix de ne pas couvrir l’événement motivant sa position tant par des raisons écologiques qu’au regard des violations des droits humains qui ont présidées à la construction des arrogantes infrastructures sportives.
Serait-il envisageable que la rédaction de Radio-France fasse le même choix pour les mêmes motivations ? Outre, la vertu politique d’un tel choix, j’y ajouterai que priver cet événement « contre nature », dans tous les sens du terme, de couverture médiatique (on peut toujours rêver) permettrait d’espérer une réaction des organisateurs qui craindraient (pour les prochaines éditions) de voir leurs bénéfices amputés des droits de retransmission.