#13 Coronavirus : Remarques diverses

Andriy Onufriyenko GETTY

Je suis praticien hospitalier chef de service de radiologie d’un Centre hospitalier.
Précisions sur les gestes barrières et contaminations Covid intra familiales qui représentent 43% des contaminations au Covid 19. Il serait bon de rappeler à la population générale :

– la contamination n’est pas linéaire au cours du temps : 44 % des contaminations ont lieu dans les 12 h qui précède les signes cliniques.

– il n’y a pas plus confiné et donc contaminant qu’un trajet en voiture d’où risque de Covid très très élevé et très peu respecté : mesure suggérée : obligation du port du masque en voiture même en famille, ouverture des vitres le plus possible.

– rappel de distanciation d’au moins 1 m au cours des repas, risque augmenté en ambiance bruyante.

– intérêt d’une jauge intra familiale d’au moins 4 m2 voir 8 m2 par personne dans une pièce fermée sans masque et intérêt d’aération et courant d’air sinon port du masque.

– rappel risque important en cas de contact rapproché en face à face de 15 minutes sans précaution.

– en dehors de ces situations, contaminations Covid très très faibles ce qui pourrait être plus accepté et compris par la population et donc moins stressant à vivre au quotidien

– rappeler qu’avec le lavage régulier des mains, quasiment pas de contamination par les surfaces.

– rappel qu’il n’y a quasiment pas de cluster en extérieur et donc ne pas stigmatiser l’attitude de ceux qui se retrouvent en extérieur, bien au contraire.
Et dans un monde d’après ….

– rappeler qu’en respectant ces mesures d’hygiène certes contraignantes on évite à titre personnel des pathologies virales fréquentes gênantes comme les gastro-entérites, les rhino-pharyngites, les bronchites et donc promouvoir ces mesures avec impact et bénéfice personnel. Nette diminution cette année des bronchiolites du nourrisson et des hospitalisations notamment en réanimation pédiatrique.

– Intérêt d’en tenir compte pour les années à venir. Ces mesures devraient être enseignées au collège et au lycée comme mesure de prévention contre les infections notamment virales. J’ai animé il y’a plusieurs années en Collège REP en classe de 6ème et 5ème, étant parent d’élève de ce collège, un atelier hygiène avec une infirmière hygiéniste en lien avec les professeurs de SVT et les responsables administratifs du collège. Ceux-ci furent très instructifs et appréciés de tous.

– Rappeler qu’avec la vaccination on évite de nombreuses pathologies infectieuses potentiellement mortelles et/ ou avec de lourdes séquelles et que 15 % des cancers sont d’origine virale (intérêt du vaccin contre hépatite B et vaccin anti HPV y compris pour les garçons).

– Importance d’acquérir une culture et une connaissance collective de ces problématiques et des mesures prévention et d’hygiène de base sachant que d’autres pandémies pourront se reproduire à l’avenir…

Assidus aux informations diffusées par divers médias (Médiapart, France Inter, France Infos, Huffington Post, Marianne, etc. …), je suis horrifié qu’aucun journaliste, en face des responsables politiques ne pointe le « plateau » du nombre des décès dus à la COVID-19. Et encore ce matin, nouvel oubli des morts sauf par votre invité que vous reprenez sur le moral des jeunes ; tout le monde oublie la douleur bien plus intense des familles endeuillées !
Ce plateau, en moyenne journalière de 300 personnes qui ont perdu la vie depuis début janvier, semble convenir à ces responsables politiques. D’autres pays comparables à la France ont réussi à réduire cette hécatombe. Or personne ne semble s’émouvoir du sort de ces personnes qui auraient dû être épargnées et de la douleur de leurs proches. Si quelqu’un voulait bien pointer cette navrante situation. La vie d’une personne ne doit pas faire l’objet de pari…

L’équivalent d’un crash d’avion par jour en France. Qui l’accepterai pour l’aéronautique ? Pourtant nous disons si peu pour les morts de la Covid-19…

Vous êtes au courant du ras-le-bol face à la pandémie et de la morosité générale qu’elle induit. Pourquoi ne pas regrouper les infos Covid en 2 ou 3 moments ciblés sur la grille des programmes au lieu de les entendre à longueur de journée ? Pourquoi ne pas utiliser le temps ainsi dégagé à nous informer sur autre chose et nous remonter le moral ? Le Covid, ses conséquences et ses contraintes sont vécues, supportée et finalement acceptées par la plupart des français. Vous le constatez vous-mêmes, nous sommes fatigués et nous avons besoin d’air. Pourquoi France Inter ne se fait-il pas le « soignant » du moral des français. Il ne s’agit pas de déni et encore moins de « tout va très bien Madame la Marquise ». Tous les intervenants, quel que soit leur domaine ont droit à la fameuse question « Comment vivez-vous avec le covid ? ». On se croirait revenus au « Et Dieu dans tout cela ? » ou du « Parlez-moi de votre père ? » des émission pseudo « psycho-psychanalytiques » des années 70-80 ! Nous sommes gavés ! Faites un effort, prouvez-nous que nous avons eu raison de vous choisir comme la meilleure des radios. 

J’ai été choquée hier d’apprendre que les Allemands, sérieusement infectés comme nous tous et interdits d’aller d’un lander à un autre, peuvent aller comme ça leur chante se faire bronzer à Majorque où on les accueille avec grand plaisir ! On m’explique ? Il y a 50 vols par jour entre l’Allemagne et Majorque ! Je pourrais dire que je n’y comprends plus rien, mais en fait je comprends : c’est irresponsable et profondément égoïste. Au moment où je vous écris, je vous écoute (le journal de 13 heures) : en Allemagne il faut présenter un test de moins de 72 heures pour entrer dans un magasin non essentiel. Ah, parce que les magasins non essentiels sont ouverts en Allemagne ? Finalement, non, je n’y comprends plus rien ! 

Les médecins ne représentent qu’une partie des experts dont on a besoin pour analyser la situation due à la Covid. Invitez-en moins svp. Invitez des psys, des sociologues, et des penseurs capables de faire la synthèse entre santé physique, santé mentale, social, économie, etc.  

Alors ça y est les vieux sont vaccinés… Ils peuvent donc aller manifester. Mais les jeunes non, Restez chez vous. Quant aux hôpitaux militaires on n’en n’entend toujours pas parler pour aider les soignants. Quant au tri des malades qui va être choisi aux urgences entre un vieux vacciné et un jeune malade ? Quels choix ????